QUÉBEC - Le ministre du Développement durable, Daniel Breton, devra bientôt témoigner en commission parlementaire et faire la démonstration qu'il ne s'est pas rendu coupable d'ingérence politique, lors d'une rencontre avec le personnel du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) le 24 octobre.

Les parlementaires ont voté jeudi matin sur une motion en ce sens déposée plus tôt cette semaine par l'opposition libérale, qui a obtenu l'appui du caucus de la Coalition avenir Québec (CAQ).

La motion a donc été adoptée à 62 voix contre 47 et aucune abstention.

Au cours des derniers jours, le gouvernement avait pourtant multiplié les tentatives en Chambre et les tactiques parlementaires pour éviter au ministre Breton l'odieux de devoir rendre des comptes à ses collègues en commission parlementaire. Mais son statut de gouvernement minoritaire a joué contre lui.

La commission des transports et de l'environnement aura le pouvoir de convoquer à l'Assemblée nationale toute personne qu'elle veut entendre pour faire la lumière sur la question en cause.

L'opposition veut voir la commission procéder rapidement, dès les prochaines semaines.

«Je souhaite qu'on puisse entendre toute personne qui va nous permettre de mettre la lumière sur les événements du 24 octobre», a dit en point de presse la députée Yolande James, qui a piloté le dossier pour l'opposition libérale.

Les libéraux tiennent pour acquis que le ministre a fait preuve d'ingérence politique, compromettant ainsi l'indépendance de l'organisme.

À la suite de la rencontre du 24 octobre, le ministre Breton a toujours nié avoir menacé les commissaires du BAPE d'intervenir si jamais il était mécontent des décisions de l'organisme, réputé indépendant du gouvernement.

Les propos qu'on lui attribue, relayés dans les médias puis par les élus de l'opposition, proviennent de sources anonymes.

Jeudi, en point de presse, le ministre Breton a dit qu'il avait la conscience en paix. Il n'a pas paru contrarié d'être ainsi forcé à témoigner en commission parlementaire.

«Je suis tout à fait en paix, car j'ai toujours dit la vérité», a-t-il dit, en se qualifiant de «serein» devant l'adversité.

Selon lui, si les partis d'opposition ont tant insisté pour obtenir cette commission c'est parce qu'il a été identifié comme «un maillon fort» du gouvernement.

«Il y a des gens qui mentent» dans cette histoire, selon le ministre Breton, et ce n'est pas lui.

Le porte-parole de la CAQ, François Bonnardel, juge que M. Breton a eu tort de se présenter au BAPE «avec ses gros sabots». En point de presse, il a dit lui aussi espérer voir les commissaires du BAPE défiler au parlement et expliquer ce qui s'est vraiment passé le 24 octobre.

Loading Slideshow...
  • Agnès Maltais

    Ministre du Travail, de l'Emploi, de la Solidarité sociale, responsable de la Condition féminine et de la région de la Capitale-Nationale

  • Alexandre Cloutier

    Ministre délégué aux Affaires gouvernementales canadiennes et à la gouvernance souverainiste, responsable de la Côte-Nord

  • Bernard Drainville

    Ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, responsable de la Mauricie

  • Bertrand St-Arnaud

    Ministre de la Justice

  • Yves-François Blanchet

    Ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs

  • Diane De Courcy

    Ministre de l'Immigration, des Communautés culturelles et responsable de la Charte de la langue française

  • Réjean Hébert

    Ministre de la Santé, des Services sociaux et responsable des Aînés, responsable de la région de l'Estrie

  • François Gendron

    Vice-premier ministre, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue

  • Jean-François Lisée

    Ministre des Affaires internationales, de la Francophonie, du Commerce extérieur et des Affaires métropolitaines

  • Maka Kotto

    Ministre de la Culture et des Communications

  • Marie Malavoy

    Ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sports, responsable de la Montérégie

  • Martine Ouellet

    Ministre des Ressources naturelles

  • Nicolas Marceau

    Ministre des Finances et de l'Économie

  • Pascal Bérubé

    Ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

  • Pierre Duchesne

    Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

  • Stéphane Bédard

    Président du Conseil du trésor, leader parlementaire, responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

  • Stéphane Bergeron (gauche)

    Ministre de la Sécurité publique

  • Sylvain Gaudreault

    Ministre des Transports, des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire

  • Véronique Hivon

    Ministre déléguée à la Santé publique, à la Protection de la jeunesse, responsable de la région de Lanaudière

  • Élaine Zakaïb

    Ministre déléguée à la politique commerciale et à la banque de développement économique du Québec

  • Gaétan Lelièvre

    Ministre délégué aux Régions, responsable de la Politique nationale de la ruralité, responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

  • Nicole Léger

    Ministre responsable de la Famille, de la région de Laval-Laurentides

  • Élizabeth Larouche

    Ministre déléguée aux Affaires autochtones

  • Léo Bureau-Blouin

    Adjoint parlementaire de la première ministre