Huffpost Canada Quebec qc

BAPE: Le ministre Daniel Breton va témoigner en commission parlementaire

Publication: Mis à jour:
DANIEL BRETON
PC

QUÉBEC - Le ministre du Développement durable, Daniel Breton, devra bientôt témoigner en commission parlementaire et faire la démonstration qu'il ne s'est pas rendu coupable d'ingérence politique, lors d'une rencontre avec le personnel du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) le 24 octobre.

Les parlementaires ont voté jeudi matin sur une motion en ce sens déposée plus tôt cette semaine par l'opposition libérale, qui a obtenu l'appui du caucus de la Coalition avenir Québec (CAQ).

La motion a donc été adoptée à 62 voix contre 47 et aucune abstention.

Au cours des derniers jours, le gouvernement avait pourtant multiplié les tentatives en Chambre et les tactiques parlementaires pour éviter au ministre Breton l'odieux de devoir rendre des comptes à ses collègues en commission parlementaire. Mais son statut de gouvernement minoritaire a joué contre lui.

La commission des transports et de l'environnement aura le pouvoir de convoquer à l'Assemblée nationale toute personne qu'elle veut entendre pour faire la lumière sur la question en cause.

L'opposition veut voir la commission procéder rapidement, dès les prochaines semaines.

«Je souhaite qu'on puisse entendre toute personne qui va nous permettre de mettre la lumière sur les événements du 24 octobre», a dit en point de presse la députée Yolande James, qui a piloté le dossier pour l'opposition libérale.

Les libéraux tiennent pour acquis que le ministre a fait preuve d'ingérence politique, compromettant ainsi l'indépendance de l'organisme.

À la suite de la rencontre du 24 octobre, le ministre Breton a toujours nié avoir menacé les commissaires du BAPE d'intervenir si jamais il était mécontent des décisions de l'organisme, réputé indépendant du gouvernement.

Les propos qu'on lui attribue, relayés dans les médias puis par les élus de l'opposition, proviennent de sources anonymes.

Jeudi, en point de presse, le ministre Breton a dit qu'il avait la conscience en paix. Il n'a pas paru contrarié d'être ainsi forcé à témoigner en commission parlementaire.

«Je suis tout à fait en paix, car j'ai toujours dit la vérité», a-t-il dit, en se qualifiant de «serein» devant l'adversité.

Selon lui, si les partis d'opposition ont tant insisté pour obtenir cette commission c'est parce qu'il a été identifié comme «un maillon fort» du gouvernement.

«Il y a des gens qui mentent» dans cette histoire, selon le ministre Breton, et ce n'est pas lui.

Le porte-parole de la CAQ, François Bonnardel, juge que M. Breton a eu tort de se présenter au BAPE «avec ses gros sabots». En point de presse, il a dit lui aussi espérer voir les commissaires du BAPE défiler au parlement et expliquer ce qui s'est vraiment passé le 24 octobre.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Le conseil des ministres de Pauline Marois
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les libéraux veulent une commission sur la visite de Breton au BAPE

Le PQ ne peut éviter la commission parlementaire au ministre Breton

Commission parlementaire pour l'affaire Breton | Paul Journet ...

Daniel Breton au pied du mur - Le Journal de Québec

Une commission parlementaire et la tête de Breton, exige les libéraux

Daniel Breton au coeur d'une commission parlementaire? - Les News

Les libéraux veulent faire la lumière sur l'attitude du ministre Breton

Le ministre Breton en commission parlementaire: le PQ conteste la ...