NOUVELLES

Milanovich prêche l'abstinence

21/11/2012 10:34 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Scott Milanovich souhaite que ses Argonauts de Toronto contrôlent leur libido lors de la semaine menant à la finale de la Coupe Grey.

L'entraîneur-chef recrue des Argos a indiqué qu'il ne voulait pas que ses joueurs marquent des points à l'extérieur du terrain avant le match le plus important de la saison. Les Argonauts affronteront les Stampeders de Calgary lors du match de championnat de la LCF dimanche, au Centre Rogers.

Toutefois, il avait de bonnes raisons pour offrir cette réponse aux journalistes.

« Mes deux jeunes filles sont à la maison présentement et regardent probablement la conférence de presse, je vais donc dire que je crois en l'abstinence », a déclaré Milanovich mercredi, lorsqu'il a dû répondre à la traditionnelle dernière question lors de la conférence de presse des entraîneurs pendant la semaine de la Coupe Grey.

John Hufnagel, entraîneur-chef et directeur général des Stampeders, a dit laisser la décision aux joueurs.

« Ce n'est pas le premier voyage auquel ils participent et je m'attends à ce qu'ils fassent les choses nécessaires chaque jour et chaque soir afin de se donner une chance de gagner, a-t-il expliqué. Ce sont de grands garçons, je les respecte et je n'ai pas été déçu. »

Hufnagel avait guidé les Stampeders vers le championnat de la Coupe Grey en 2008. Dans un scénario semblable, ses troupes avaient battu les Alouettes de Montréal chez eux, au Stade olympique.

Milanovich va imposer un couvre-feu à ses joueurs dès jeudi, un jour avant la mise en place de celui des Stampeders.

« J'ai essayé de leur rappeler qu'il s'agit d'une occasion unique dans une vie et que vous ne voulez rien regretter, a expliqué Milanovich. Ils auront le reste de leur vie pour faire la fête.

« S'ils ne prennent pas les choses au sérieux et qu'ils se laissent distraire par toutes les activités pendant la semaine de la Coupe Grey en sortant dans la rue, ils vont regretter avoir gâché cette occasion. Nous avons tenté de nous amuser un peu (mardi soir) lors d'un rassemblement, mais nous allons calmer les choses assez rapidement, dès aujourd'hui (mercredi). »


PLUS: