NOUVELLES

Courtiser les francophones

21/11/2012 08:51 EST | Actualisé 21/01/2013 05:12 EST

Si la Ligue canadienne veut reprendre racine à Ottawa, elle devra s'inspirer des Alouettes et séduire la population francophone.

C'est du moins ce que croit Obby Khan, des Stampeders de Calgary, un natif de la capitale fédérale.

« Je suis très heureux pour la ville d'Ottawa que le football y fasse un retour », a lancé celui qui a joué pour les Renegades en 2004 et 2005, mercredi, en marge des activités reliées à la Coupe Grey.

La prochaine équipe de la LCF verra le jour à Ottawa. Ses premiers pas sont prévus pour 2014.

Khan, joueur de ligne offensive, a sa petite idée sur les raisons de la disparition du football dans la capitale fédérale. Les Renegades n'ont survécu que quatre saisons (2002-2006), une bien courte vie comparativement à celle des Rough Riders qui ont animé Ottawa de 1876 à 1996.

« Le changement de propriétaire n'a pas aidé. Et c'était très centré sur les anglophones. Je crois que la prochaine équipe devra aller chercher les francophones à Gatineau. C'est ça le Canada, la combinaison des francophones et des anglophones. Ils devront faire comme les Alouettes! »

Sourire en coin, le vétéran de 32 ans a même dit qu'il serait ouvert à l'idée d'aller disputer une saison ou deux dans sa ville natale avant de prendre sa retraite.

PLUS: