POLITIQUE

Jean-Martin Aussant ne digère pas son exclusion du huis clos du budget

20/11/2012 02:17 EST | Actualisé 20/01/2013 05:12 EST
CP

QUÉBEC - Le chef d'Option nationale Jean-Martin Aussant a déploré mardi d'avoir été exclu du huis clos qui lui aurait permis de prendre connaissance du nouveau budget avant son dépôt.

M. Aussant a affirmé c'est un conseiller du ministre des Finances Nicolas Marceau qui l'a avisé lundi qu'il ne serait pas admis.

Le bureau de M. Marceau a expliqué que l'admission d'Option nationale (ON) au huis clos ouvrirait la porte à pareilles demandes d'autres partis qui ne sont pas représentés à l'Assemblée nationale, a indiqué M. Aussant.

Selon le chef d'Option nationale, cette situation l'empêchera de réagir en même temps que les autres partis et groupes admis au huis clos.

Les médias, les partis d'opposition ainsi que des groupes d'intérêts divers ont accès au huis clos durant lequel ils peuvent prendre connaissance de l'ensemble des documents budgétaires avant le dépôt officiel en Chambre, à 16h.

M. Aussant croit que la vraie raison est plutôt que le Parti québécois souhaite limiter la visibilité d'ON.

Pour le chef d'ON, son parti aurait dû être admis puisqu'il a recueilli 80 000 votes aux dernières élections de septembre.

«La Parti québécois n'a aucun intérêt à ce qu'Option nationale puisse se faire entendre et ils utilisent tous les instruments à leur disposition pour qu'on ne soit pas entendu», a-t-il dit en entrevue.

INOLTRE SU HUFFPOST

Assemblée nationale