(Relaxnews) - Alors qu'une centaine de personnes a déjà été exposée au monoxyde de carbone (CO) depuis début septembre, le ministère de la Santé et l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) renouvellent leurs recommandations pour réduire le risque d'intoxication et de décès pendant l'hiver.

Pour éviter les accidents liés au monoxyde de carbone, les usagers doivent impérativement "vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d'eau chaude et les conduits de cheminée" avant l'arrivée de l'hiver. L'idéal est de s'atteler à cette tâche durant l'automne, lorsque les températures sont encore clémentes, et de faire appel un professionnel qualifié.

Aérer le logement et respecter les règles d'usage

L'aération du logement est tout aussi importante. Pour évacuer le CO qui pourrait s'accumuler dans le logement, il est préférable d'aérer chaque pièce au moins dix minutes quotidiennement. Il est également primordial d'entretenir les systèmes de ventilation et de ne surtout pas obstruer les entrées et sorties d'air.

L'Inpes recommande de respecter à la lettre les consignes d'utilisation données par les différents fabricants, comme "ne jamais faire fonctionner les chauffages d'appoint en continu", "placer impérativement les groupes électrogènes à l'extérieur des bâtiments" et "ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue, etc".

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et souvent mortel. Les principaux symptômes associés à une intoxication sont les maux de tête, les nausées ou la fatigue.

Site: www.inpes.sante.fr