MONTRÉAL - Alors que le gouvernement Marois s'apprête à déposer son premier budget, mardi, CAA-Québec le presse de ne pas exiger davantage des automobilistes.

L'organisme a fait parvenir une lettre au ministre des Finances, Nicolas Marceau, lui rappelant que les automobilistes ont déjà un lourd fardeau à porter. Selon CAA-Québec, ils ont été fortement sollicités ces dernières années, notamment avec les hausses répétées de la taxe sur l'essence, la majoration des coûts d'immatriculation et les centaines de millions de dollars récoltés annuellement auprès d'eux pour le financement du transport collectif et des infrastructures routières.

CAA-Québec se dit inquiet des orientations du gouvernement dans un contexte où aucune consultation prébudgétaire n'a eu lieu. L'organisme craint que les automobilistes pourraient être une cible facile.

Le ministre des Transports, Sylvain Gaudreault, a récemment déclaré qu'il ne privilégiait pas une autre augmentation de la taxe sur l'essence, mais qu'il n'écartait pas une telle possibilité non plus.

RÉPONDEZ À NOTRE SONDAGE ICI:

Sondage rapide

Redoutez-vous le budget du gouvernement Marois?

VOTER