NOUVELLES

Barack Obama est arrivé en Thaïlande, avant de se rendre en Birmanie

18/11/2012 06:54 EST | Actualisé 18/01/2013 05:12 EST
AP
U.S. President Barack Obama, left, poses with Thai Prime Minister Yingluck Shinawatra during their meeting at the government house in Bangkok, Thailand Sunday, Nov. 18, 2012. Obama on Sunday launched a three-day Southeast Asia tour, hailing alliances with countries such as Thailand as cornerstones of the administration's deeper commitment to the Asia-Pacific region. (AP Photo/Sakchai Lalit, Pool)

BANGKOK - Le président américain Barack Obama est arrivé en Thaïlande dimanche, première étape d'un voyage officiel de 4 jours dans le sud-est de l'Asie.

L'objectif est de renforcer l'influence américaine dans la région.

En Thailande, le président devait visiter des sites culturels, rencontrer le roi Bhumibol Adulyadej, et s'entretenir avec la première ministre Yingluck Shinawatra.

Barack Obama se rendra lundi en Birmanie. Il deviendra le premier président américain à effectuer une visite dans ce pays.

Le président a défendu dimanche sa décision de se rendre dans un pays en pleine transition politique entre un règne brutal et une démocratie.

"Il ne s'agit pas d'une approbation du gouvernement birman", a dit Obama lors d'une conférence de presse en présence du Premier ministre thaïlandais, Yingluck Shinawatra. "C'est une prise de conscience du processus en cours dans le pays, que personne n'avait prévu même un an et demi en arrière", a-t-il ajouté.

Obama a précisé qu'il serait également guidé par l'opposante et défenseur de la démocratie, Aung San Suu Kyi, qui lui avait récemment rendu visite à la Maison Blanche.

"Je ne suis pas quelqu'un qui pense que les États-Unis doivent se tenir sur le côté et ne pas se mouiller lorsqu'il y a une opportunité pour nous d'encourager de bonnes impulsions au sein d'un pays", a déclaré le président américain.

Les changements dans un pays peuvent avoir lieu rapidement, si les gens estiment "que leurs voix sont entendues" a-t-il ajouté.