Le TPIY acquitte deux généraux croates considérés comme des héros dans leur pays

Publication: Mis à jour:
ANTE GOTOVINA
Ante Gotovina | AFP

LA HAYE, Pays-Bas - Deux anciens généraux croates considérés comme des héros de l'indépendance dans leur pays ont été acquittés en appel vendredi par le tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY). Ante Gotovina et Mladen Markac avaient été condamnés en première instance respectivement à 24 et 18 ans de prison pour crimes de guerres et crimes contre l'humanité commis lors d'une opération en 1995 contre des civils serbes.

La décision, adoptée à la majorité de trois juges sur cinq, représente un des plus importants revirements de l'histoire du TPIY depuis sa création il y a 18 ans. Cet acquittement va dans le sens de la Croatie, qui s'est toujours présentée comme victime de la Serbie et non comme auteure de persécutions au cours de la guerre des Balkans dans les années 1990. Les condamnations de Gotovina et Markac étaient parmi les seules prononcées par le tribunal contre les auteurs d'atrocités contre des civils serbes.

Ante Gotovina et Mladen Markac avaient été condamnés respectivement à 24 et 18 ans de prison en 2011 pour atrocités, notamment des meurtres, des déportations et des actes inhumains. Les juges avaient estimé que les deux hommes avaient participé à l'entreprise criminelle menée par l'ancien président croate, Franjo Tudjman, visant à expulser les Serbes et à repeupler la région de Krajina avec des Croates. Plus de 600 Serbes ont été tués et plus de 200 000 déplacés lors de l'opération baptisée «Tempête».

Les juges ont estimé en appel qu'aucune preuve de cette entreprise criminelle n'avait été apportée, blanchissant les responsables croates à l'époque de crime de guerre de cette opération.

Ni Ante Gotovina, ni Mladen Markac n'ont manifesté d'émotion à l'annonce de la décision, contrairement à leurs partisans présents dans la salle d'audience, qui ont applaudi le président Theodor Meron.

Ce dernier a ordonné la libération immédiate des deux hommes. Sur l'esplanade devant le tribunal, on a bu du champagne en brandissant le drapeau croate.

Le premier ministre croate a qualifié la décision de «moment important pour la Croatie». «Nous parlons de deux innocents. Je les remercie pour avoir survécu aussi longtemps au nom de la Croatie», a ajouté Zoran Milanovic. L'acquittement est «la preuve que l'armée croate n'a pas pris part à une entreprise criminelle» et représente «une satisfaction symbolique pour toutes les victimes de la guerre», a déclaré le président Ivo Josipovic.

Ces acquittements ont ravivé les critiques des détracteurs du TPIY en Serbie qui accusent les juges de parti pris anti-serbe. «Décision scandaleuse: Gotovina et Markac libérés, comme si l'opération Tempête n'avait jamais existé», a titré le journal sur Internet Blic.

La condamnation des deux généraux avait suscité des sentiments hostiles à l'encontre des pays de l'ouest de l'Europe parmi les nationalistes croates, alors que le pays doit entrer dans l'Union européenne en juillet 2013.

Gotovina, 55 ans, ancien de la Légion étrangère dans les années 80, est considéré comme un héros par les nationalistes croates. Cet ancien soldat a passé quatre ans en cavale avant d'être arrêté aux Canaries en décembre 2005.