Si la LNH et l'Association des joueurs n'ont plus de thèmes à aborder ensemble, comment alors peuvent-elles trouver une façon de délier l'impasse pour préserver la saison de hockey?

C'est une question à laquelle les deux parties ne peuvent répondre, et ce n'est pas parce qu'elles n'ont pas essayé. Le lock-out en est maintenant à son troisième mois et il n'y a toujours aucun signe de progrès.

Il y a eu un petit vent d'optimisme après que la ligue et les joueurs en lock-out se sont rencontrés à quelques reprises, mais l'espoir s'est rapidement évanoui. Après une pause d'une journée, les parties se sont rencontrées dimanche et le bref retour à la table des négociations a rapidement tourné au vinaigre. La LNH et le syndicat ne se sont pas rencontrés -- et se sont à peine parlés -- depuis ce temps.

Le commissaire de la ligue, Gary Bettman, demande maintenant au directeur de l'Association des joueurs, Donald Fehr, de prendre une pause de deux semaines. Si les pourparlers ne fonctionnent pas, alors peut-être que l'absence de communication fera son oeuvre?

Le syndicat n'est pas chaud à cette proposition.

Questionné sur les ondes de CBC, vendredi, Fehr a indiqué avoir répondu que « je ne crois pas que ce soit une idée particulièrement bonne. Les parties se parlent toujours. Espérons qu'on n'en viendra pas là. »

La frustration et des pointes de colère font désormais partie de l'équation.

« Je crois que vous avez été témoins de notre déception à propos de l'état actuel du processus de négociations », a déclaré par courriel à l'Associated Press vendredi le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly. Je ne crois pas qu'il y ait d'animosité d'un point de vue personnel. »

C'est peut-être le seul point positif à ressortir des développements de cette semaine.

Le problème avec une pause, c'est que le temps est devenu un facteur déterminant qui jouera contre eux. Tous les matchs jusqu'au 30 novembre ont déjà été annulés, d'autres pourraient suivre dès la semaine prochaine.

La Classique hivernale a été effacée du calendrier, le match des étoiles pourrait devenir le prochain événement d'envergure à subir le couperet, et finalement, la saison pourrait être reléguée aux oubliettes, en un clin d'oeil.

Daly a mentionné jeudi qu'il était maintenant plus découragé qu'à tout autre moment depuis le début des négociations avec l'AJLNH.