PARIS - Malgré la résistance de l'Allemagne et de la France, la zone euro est entrée en récession.

Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, souligne que le PIB de la zone euro s'est contracté de 0,1 pour cent, au troisième trimestre de 2012, après un recul de 0,2 pour cent au deuxième trimestre.

Une récession est techniquement caractérisée par deux trimestres consécutifs de repli du PIB.

L'Union européenne dans son ensemble (UE27) échappe à cette récession puisqu'elle affiche pour le troisième trimestre de 2012 une légère progression de son PIB de 0,1 pour cent, après un repli de 0,2 pour cent au deuxième trimestre.

Au sein de la zone euro, la France a surpris les économistes en enregistrant au troisième trimestre un sursaut surprise de son PIB de 0,2 pour cent.

Une hausse identique a été relevée en Allemagne, première économie de la zone euro.

A l'inverse, l'Italie et l'Espagne, les autres poids lourds de la zone, restent encalminés dans la récession, avec des contractions du PIB de 0,2 pour cent pour l'économie italienne et de 0,3 pour cent pour l'économie espagnole.