Le Comité olympique canadien va presque doubler le soutien financier consacré aux athlètes en injectant 100 millions $ au cours de quatre prochaines années, a fait savoir Marcel Aubut, mercredi.

Ottawa a par ailleurs promis que le financement du sport olympique par le gouvernement fédéral sera maintenu tel quel, a aussi fait savoir le président du COC.

«Cet argent qui vient du gouvernement fédéral, en plus des 100 millions $, garantira un avenir brillant et doré aux athlètes olympiques canadiens», a lancé Aubut au cours d'une conférence téléphonique qui réunissait aussi des présidents de fédérations nationales de différents sports.

Le COC a dépensé une somme d'environ 50 millions $ à ce chapitre au cours des quatre dernières années, a fait savoir Aubut. L'argent provenait quasi exclusivement de commandites corporatives. C'est l'accroissement de ce genre de soutien qui a permis au COC de bonifier son appui aux athlètes.

«Cette annonce n'aurait pas été possible sans le soutien incroyable de la communauté des affaires du Canada», a-t-il dit.

Les 100 millions $ iront à des sports olympiques d'été et d'hiver, et aussi à des disciplines qui seront disputées aux Jeux panaméricains de 2015. Ceux-ci auront lieu à Toronto.

Cette somme représente une injection additionnelle de près de 50 millions en argent, a précisé Aubut.

Outre les commandites déjà annoncées, d'autres seront dévoilées d'ici Noël ainsi qu'en 2013, a indiqué Aubut.

Pour l'instant, le président du COC n'a brossé qu'un tableau très général de la façon dont l'argent sera attribué.

«La priorité absolue est le sport de haute performance. Deuxièmement, ce sera la préparation en vue des Jeux. Troisièmement, ça ira aux meilleurs athlètes. Et quatrièmement, il y aura une enveloppe pour les Jeux panaméricains de Toronto.»

Des annonces plus spécifiques seront faites à travers le pays, a fait savoir Aubut.

Les sommes seront investies dans le plan d'action de haute performance s'étalant de 2013 à 2016 pour les athlètes, les entraîneurs et les fédérations nationales de sport.

«Les athlètes et les entraîneurs sont au centre de tout ce que nous faisons», a dit Aubut.

L'annonce a été bien accueillie par les dirigeants de fédérations canadiennes.

«Après Vancouver, on sait maintenant que c'est correct de participer mais c'est une très belle sensation de gagner et de faire partie des meilleurs pays au monde, a commenté Marie-Claire Rouleau, présidente de Patinage de vitesse Canada. L'argent rend le tout possible.»

Rebecca Khoury, de Karate Canada, a rendu hommage au travail accompli par Aubut et le COC.

«Encore une fois, l'équipe du Comité olympique canadien a fait plus que livrer la marchandise pour notre pays», a-t-elle noté.

L'engagement qu'Aubut dit avoir reçu du premier ministre Stephen Harper et de Bal Gosal, ministre d'État des Sports, est également une bonne nouvelle pour les athlètes canadiens.

Ottawa avait prolongé son soutien à l'endroit du programme À nous le podium jusqu'en 2012 mais n'a pas encore offert de détails sur les engagements à venir. Le gouvernement fédéral a jusqu'ici avancé environ 70 millions $ par année, divisés entre sports d'été et d'hiver.

Loading Slideshow...
  • Adam van Koeverden

    <strong>Canoë/Kayak</strong> Le kayakiste d'expérience détient une médaille olympique de chaque couleur et voudra augmenter sa collection à Londres. Van Koerverden, qui était le porte-drapeau canadien lors des cérémonies d'ouverture de 2008, devrait bien faire lors de l'épreuve du 1000 mètres au K1. L'homme de 30 ans, qui est originaire d'Oakville en Ontario, a remporté le titre mondial sur cette distance l'an dernier en Hongrie.

  • Émilie Heymans

    <strong>Aquatiques: Plongeon</strong> Triple médaillée olympique, l'athlète de 30 ans tentera de devenir la première plongeuse de l'histoire à gagner une médaille lors de quatre Jeux olympiques d'affilée aux Jeux de Londres. Après avoir connu ses succès à la tour de 10 mètres, Heymans a décidé de faire la transition au tremplin de 3 mètres après les Jeux de Pékin. En plus de prendre part à l'épreuve individuelle à Londres, elle disputera l'épreuve du 3 mètres synchro avec sa jeune coéquipière Jennifer Abel.

  • Alexandre Despatie

    <strong>Aquatiques: Plongeon</strong> Il s'agira des quatrièmes Jeux d'été auxquels participera l'athlète lavallois de 27 ans. Il a remporté la médaille d'argent au tremplin de trois mètres chez les hommes lors des deux derniers Jeux, mais sa préparation a été sérieusement ralentie en juin quand il a subi une lègère commotion cérébrale après avoir heurté la planche de la tête lors d'un entraînement en Espagne.

  • Simon Whitfield

    <strong>Triathlon</strong> Le champion olympique du triathlon lors des Jeux de l'an 2000 continue à bien faire à 37 ans. Après avoir décroché l'or à Sydney, en Australie, Whitfield a peiné lors des Jeux de 2004 à Athènes, avant de se relever pour remporter l'argent quatre ans plus tard à Pékin. Le résidant de Victoria, en Colombie-Britannique, a intensifié son entraînement cette année pour être en mesure de rivaliser avec des athlètes plus jeunes sur le parcours olympique de Londres.

  • Milos Raonic

    <strong>Tennis</strong> On peut s'attendre à des cris épatés quand Raonic se présentera sur le terrain du All-England Club. Raonic est doté d'un service puissant et le reste de son arsenal n'est pas non plus à dédaigner. Il a remporté des victoires contre certains des meilleurs joueurs du monde au cours de la dernière année. L'Ontarien de 21 ans pourrait en épater plus d'un au domicile du tournoi de Wimbledon.

  • Ryan Cochrane

    <strong>Aquatiques</strong> Cochrane est un des meilleurs espoirs de podium parmi les nageurs canadiens. L'homme de 23 ans, qui est originaire de Victoria en Colombie-Britannique, a remporté la médaille de bronze à l'épreuve de style libre sur 1500 mètres il y a quatre ans. Il participera cet été à Londres aux épreuves de style libre sur 400 et 1500 mètres. Cochrane détient la marque canadienne sur ces deux distances.

  • Christine Girard

    <strong>Haltérophilie</strong> Après avoir échoué au pied du podium aux Jeux de Pékin en 2008, elle ambitionne à 27 ans de devenir la première Canadienne à remporter une médaille olympique en haltérophilie féminine à Londres. Médaillée d'or aux Jeux du Commonwealth 2010 et aux Jeux panaméricains l'automne dernier, elle s'est classée septième aux derniers championnats du monde dans la catégorie des 63 kilos.

  • Martine Dugrenier

    <strong>Lutte: libre</strong> Triple championne du monde, la lutteuse de 33 ans règne sur la catégorie des 67 kilos. À Londres, elle veut racheter sa contre-performance de 2008 lorsqu'elle s'est contentée du 5e rang alors qu'on la voyait sur le podium. Elle entend surtout tirer un trait sur un incident avec son entraîneur survenu à Pékin qui l'a empêchée de profiter pleinement de sa première expérience olympique.

  • Clara Hughes

    <strong>Cyclisme</strong> Elle a près de 40 ans mais ne donne aucun signe de ralentissement. Hughes, qui s'est hissée sur le podium en patinage de vitesse lors des trois dernières olympiades d'hiver, chevauchera de nouveau un vélo à Londres. Ce sera sa première participation à des Jeux d'été depuis ceux de Sydney, en 2000. La femme originaire de Winnipeg, qui s'est depuis installée à Sutton, avait remporté deux médailles de bronze lors des épreuves de cyclisme sur route aux Jeux d'Atlanta, en 1996.

  • Mary Spencer

    <strong>Boxe</strong> La boxeuse Mary Spencer, triple championne du monde, a encaissé sa première défaite en plus d'un an en avril dernier, avant d'en encaisser une deuxième un mois plus tard dès le premier combat de sa participation aux championnats du monde. L'athlète de 27 ans, qui provient de Windsor en Ontario, a eu besoin d'un laisser-passer pour participer aux Jeux de Londres. Elle espère renouer avec les performances qui lui ont permis de remporter l'or aux Jeux panaméricains, l'automne dernier.


Loading Slideshow...
  • Christine Sinclair

    THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

  • L'équipe allemande

    Forster/Getty Images

  • Artistes participant à la cérémonie

    OLIVIER MORIN/AFP/GettyImages

  • One Direction

    JOHANNES EISELE/AFP/GettyImages

  • Pet Shop Boys

    ODD ANDERSEN/AFP/GettyImages

  • Pet Shop Boys

    JEWEL SAMAD/AFP/GettyImages

  • Kate Middleton

    LEON NEAL/AFP/GettyImages

  • Emeli Sande

    LEON NEAL/AFP/GettyImages

  • Kate Middleton

    LEON NEAL/AFP/GettyImages

  • Madness

    JEWEL SAMAD/AFP/GettyImages

  • Tellement anglais

    GABRIEL BOUYS/AFP/GettyImages

  • Artistes participant à la cérémonie

    (AP Photo/Hassan Ammar)

  • Artiste participant à la cérémonie

    (AP Photo/Charlie Riedel)

  • Ariane Friedrich

    (AP Photo/Matt Dunham)

  • Jacques Rogge

    (AP Photo/Matt Dunham)

  • Artistes participant à la cérémonie

    (AP Photo/Matt Slocum)

  • Annie Lennox

    (AP Photo/Charlie Riedel)

  • Kate Moss

    (AP Photo/Matt Dunham)

  • Naomi Campbell

    (AP Photo/Matt Slocum)

  • Lily Donaldson

    (AP Photo/Sergei Grits)

  • Les athlètes canadiens

    THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

  • Jesse J

    (AP Photo/Martin Meissner)

  • Jesse J

    (AP Photo/Martin Meissner)

  • Carol Huynh

    THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

  • Tinie Tempah

    (AP Photo/Charlie Riedel)

  • The Spice Girls

    (AP Photo/Kristy Wigglesworth)

  • Russell Brand

    (AP Photo/Jae C. Hong)

  • Taio Cruz

    (AP Photo/Matt Slocum)

  • Brian May

    (AP Photo/Charlie Riedel)

  • The Spice Girls

    (AP Photo/Charlie Riedel)

  • The Spice Girls

    (AP Photo/Sergei Grits)

  • Victoria Beckham (Posh Spice)

  • Melanie Brown

    (AP Photo/Kristy Wigglesworth)

  • Geri Halliwell

    (AP Photo/Matt Slocum)

  • Melanie Chisholm

    (AP Photo/Jae C. Hong)

  • Kate Middleton

    (AP Photo/Charlie Riedel)