Huffpost Canada Quebec qc

Commission parlementaire sur Gentilly-2 : le gouvernement et l'opposition s'entendent

Publication: Mis à jour:

Une motion déposée à l'Assemblée nationale mardi a permis de rallier le gouvernement et l'opposition pour assurer la tenue d'une commission parlementaire dans le dossier de la centrale Gentilly-2.

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, a expliqué lors du dépôt de la motion que le mandat est confié à la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles.

La commission devra étudier les impacts liés au déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 à Bécancour ainsi que le plan de diversification économique pour les secteurs du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Les consultations se tiendront à l'Assemblée nationale les 29 et 30 janvier 2013, soit après la fermeture de la centrale prévue à la fin décembre.

La commission entendra notamment la direction d'Hydro-Québec, des représentants des villes de Bécancour et Trois-Rivières, des chambres de commerce, des syndicats des employés et le groupe Sortons le Québec du nucléaire.

La commission devra revenir devant l'Assemblée nationale au plus tard le 21 février 2013.

Réactions

Le président de la Chambre de commerce et d'industries du Coeur-du-Québec, Jean-Denis Girard et le président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Patrick Charlebois, se réjouissent de la motion adoptée à l'Assemblée nationale sur la tenue d'une commission parlementaire.

Ils expliquent que c'est dans le cadre d'une rencontre tenue avec le gouvernement lundi soir à Bécancour qu'ils ont ouvert le dialogue sur le libellé de cette motion, pour en arriver à un consensus. « Nous devons être fiers, comme région, d'avoir suscité la visite du gouvernement et contribué à modifier ses façons de faire pour l'atteinte d'un objectif commun. Nous savons que c'est inhabituel et nous l'apprécions », explique Jean-Denis Girard.

Au cours des prochaines semaines, les différents groupes invités à la commission parlementaire devront rédiger un mémoire sur Gentilly-2.