Huffpost Canada Quebec qc

Temple de la renommée du hockey: Sundin, Sakic, Oates et Bure font leur entrée (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

TORONTO - Le Temple de la renommée du hockey accueillera officiellement quatre nouveaux membres, lundi.

Mais il manque quelque chose sur la plaque commémorative de Joe Sakic, et ce n'est pas une erreur du sculpteur.

Dans toute la liste des exploits qu'il a accomplis ne se trouve aucune mention de sa 21e saison dans la LNH, celle qui n'a jamais été disputée en raison du lock-out en 2004-05. Sakic s'est rappelé quelques souvenirs de la saison qui ne s'est jamais concrétisée alors que son nom rejoignait celui des légendes de la LNH, lundi, tandis que le sport se trouve de nouveau dans une période sombre de son histoire en raison d'une dispute de travail.

«J'ai perdu une saison de hockey», a-t-il convenu. «Ç'aurait été 21 saisons plutôt que 20. C'est ça que j'ai perdu.»

Sakic était accompagné de Mats Sundin, Pavel Bure et Adam Oates pour la cérémonie qui s'est tenue en soirée. Sakic, Sundin et Oates ont vécu le dernier lock-out de la LNH, tandis que Bure était déjà à la retraite.

Sundin n'a jamais remporté la coupe Stanley au cours de sa carrière et il ne peut s'empêcher de songer à ce qui aurait pu se passer lors de la campagne 2004-05. Ses Maple Leafs de Toronto avaient accédé aux séries éliminatoires au cours des six saisons précédentes, mais le lock-out a brisé la séquence.

«C'était terrible, a-t-il admis. Ça m'a assommé.»

Les anciens attaquants ont reçu leurs bagues du Panthéon en matinée, à l'occasion d'une conférence de presse. Mais l'événement a été un peu relégué dans l'ombre par le conflit de travail. D'ailleurs, ils auraient dû être honorés vendredi soir au Air Canada Centre avant une rencontre entre les Maple Leafs et les Devils du New Jersey — une opportunité particulièrement ratée pour Sundin, capitaine des Leafs pendant plusieurs saisons, et Oates, qui a grandi dans la métropole ontarienne.

Sundin est retourné vivre chez lui en Suède, mais l'impact d'un autre conflit de travail dans la LNH n'est pas passé inaperçu, même de l'autre côté de l'océan atlantique.

«C'est énorme, a-t-il dit. La Ligue nationale de hockey représente en quelque sorte le hockey. C'est l'organisation qui représente le mieux le hockey à travers le monde. Quand la LNH cesse ses activités, les gens oublient quelque peu le hockey.

«Pour tous ceux qui sont impliqués dans le sport, c'est important que les gars retournent sur la patinoire le plus rapidement possible.»

«Ça fait mal aux joueurs, aux propriétaires, aux amateurs et au sport», a ajouté Sakic.

Les deux principaux acteurs au coeur du conflit de travail actuel, le commissaire Gary Bettman et le directeur exécutif de l'AJLNH Donald Fehr, ont assisté à la cérémonie lundi soir. Bettman a reconnu que la ligue traversait des «temps difficiles», après avoir salué les nouveaux membres intronisés au Temple de la renommée dans son discours.

«Chacun d'entre nous — les amateurs, les équipes, les joueurs — a hâte que les activités reprennent», a dit Bettman.

Par ailleurs, le Temple de la renommée va aussi honorer le descripteur des Sabres de Buffalo, Rick Jeanneret, ainsi que le chroniqueur Roy MacGregor, du Globe and Mail.

Jeanneret recevra le trophée Foster Hewitt pour ses contributions exceptionnelles à la diffusion du hockey, tandis que MacGregor recevra le trophée Elmer Ferguson, qui souligne l'excellence dans le journalisme consacré au hockey.

Sakic et Sundin ont commencé leur carrière comme coéquipiers avec les Nordiques de Québec. Ils ont été choisis à leur première année d'admissibilité, tandis qu'Oates et Bure ont dû attendre cinq et six ans, respectivement. Le quatuor a fourni pas moins de 1967 but et 3786 passes en saison régulière.

Sakic a passé la totalité de ses 20 ans dans la LNH avec les Nordiques ou l'Avalanche du Colorado, où l'organisation s'est établie à compter de la saison 1995-96. Il a été le capitaine pendant 17 saisons, dont deux de plus de 50 buts et six avec 100 points ou plus.

Le Britanno-Colombien a remporté la coupe Stanley en 1996 et 2001, étant nommé joueur par excellence des séries en 1996.

Sakic a remporté les trophées Hart et Lester Pearson (maintenant Ted Lindsay) en 2001, en plus de représenter trois fois le Canada aux Jeux olympiques. Il a aidé à la récolte de l'or en 2002, à Salt Lake City.

Sakic a obtenu 625 buts et 1016 passes en 1378 matches dans la LNH.

Sundin a brillé comme centre imposant et redoutable autour du filet. Le Suédois a établi sa réputation comme capitaine des Maple Leafs de Toronto.

Il n'a jamais remporté la coupe Stanley, mais il était le capitaine de la Suède quand le pays a mérité l'or aux Jeux olympiques de 2006, à Turin. Il a été le premier Suédois à recueillir 1000 points dans la Ligue nationale.

Après son échange à Toronto en 1997, Sundin a porté l'uniforme des Leafs pendant 13 saisons, dont les 11 dernières comme capitaine. Il a les records d'équipe pour les saisons de 20 buts ou plus (13), les saisons de 30 buts ou plus (10), les buts gagnants (79) et les buts en saison régulière en prolongation (14).

Sundin a pris sa retraite après un bref passage avec les Canucks de Vancouver, en 2008-09. Au fil de 1346 rencontres, il a inscrit 564 buts et 785 mentions d'aide.

Oates, qui n'a pas été repêché, s'est joint aux Red Wings de Detroit comme joueur autonome en 1985.

Le natif de Toronto a été un passeur hors pair avec notamment trois saisons de 80 passes ou plus, avec Boston et St. Louis. Il n'avait pas son égal pour préparer des buts de Brett Hull ou Cam Neely.

Oates a fourni 341 buts et 1079 passes pour se placer sixième pointeur de l'histoire de la LNH, en 19 saisons avec sept équipes.

Le Russe Bure, un ailier droit, pouvait faire lever les partisans de leurs sièges avec ses montées d'une vitesse fulgurante, pour les Canucks ou les Panthers de la Floride.

Le Moscovite a fait défection à l'Union soviétique pour se joindre aux Canucks en 1991, gagnant le trophée Calder comme recrue de l'année en 1991-92. Il a réussi 437 buts et 342 passes en 11 saisons avec les Canucks, les Panthers et les Rangers de New York.

Bure a marqué 60 buts lors de deux saisons de suite au début des années 1990, avec Vancouver. Il a franchi cinq fois le cap des 50 buts par saison.

Bure rejoint ses compatriotes Viacheslav Fetisov, Vladislav Tretiak, Igor Larionov et Valeri Kharlamov au Temple de la renommée.

Sundin est le deuxième Suédois à y figurer. L'autre est le défenseur Borje Salming, qui a lui aussi fait sa marque avec les Maple Leafs.

Sur le web

Sundin, Sakic, Oates et Bure entrent au Temple | Hockey

Sakic, Sundin, Bure, Oates voted to Hall – USATODAY.com

TVA sports | Sakic et cie : une grande cuvée

Sundin, Sakic, Oates et Bure au Temple | Métro

Mats Sundin, Joe Sakic, Adam Oates et Pavel Bure. (Photo PC)

Quatre nouveaux immortels au Temple

Lefebvre félicite Sakic

Pèlerinage au Temple de la renommée