TORONTO - Joe Sakic et Mats Sundin aimeraient bien voir d'autres hockeyeurs de la LNH avoir l'occasion de jouer devant les partisans de Québec.

Les deux anciens coéquipiers, deux des choix de premier tour des Nordiques, représentent la moitié des personnes intronisées au Temple de la renommée cette année et on leur a parlé de la possibilité de voir la LNH retourner à Québec lors d'une séance de questions avec les partisans, dimanche matin.

«Je ne pense pas que vous allez pouvoir trouver des personnes aussi passionnées ailleurs», a dit Sakic.

L'ancien capitaine des Nordiques a suivi l'équipe à Denver quand elle a déménagé après la saison 1994-1995 et est resté avec l'Avalanche jusqu'à la fin de sa carrière. Il a remporté deux coupes Stanley en cours de route, en plus d'une médaille d'or olympique, avant de prendre sa retraite en 2009.

Maintenant conseiller auprès de la direction de l'Avalanche, Sakic a noté que l'économie de Québec était meilleure depuis quelques années et que la ville a commencé la construction d'un aréna plus adéquat afin d'accueillir une équipe professionnelle.

«On verra», a-t-il conclu.

Sundin a passé l'ensemble de sa carrière dans la LNH avec des équipes canadiennes et il croit aussi que la ville de Québec représente un bon candidat pour avoir à nouveau une équipe de la LNH.

«Au Canada, tout le monde adore le hockey et c'est la même chose à Québec, a-t-il expliqué. L'équipe serait certainement bien appuyée.»

Sakic et Sundin se sont rencontrés pour une première fois en 1990, quand le Suédois s'est rendu en Amérique du Nord un an après avoir été le premier choix au repêchage. Sundin se souvient avoir été très nerveux lors de l'entraînement matinal avant son premier match. Sakic, qui était déjà le capitaine de l'équipe, était venu le voir et lui avait dit: «Hey le jeune, j'ai enfin quelqu'un avec qui jouer».

La rencontre du dimanche matin, qui est ouverte au public, est toujours une des parties les plus agréables du week-end de l'intronisation des nouveaux membres. Les anciens joueurs sont détendus et répondent à des questions parfois cocasses.

Cette année, les nouveaux membres du Temple sont des étoiles offensives, dont Pavel Bure et Adam Oates, et ils ont tous eu le fou rire quand un amateur a demandé s'ils avaient des souvenirs de leurs combats dans la LNH. Bure, qui a inscrit au moins 50 buts en une saison à cinq reprises, se souvenait d'une seule bagarre, contre Ron Sutter des Flames de Calgary.

«Je n'en ai pas eu beaucoup, a dit Bure. Je me souviens avoir essayé une fois et j'ai été renversé immédiatement.»

Il a été intéressant de noter qu'aucune question n'a été posée par rapport au lock-out dans la LNH. Le sujet sera cependant inévitable lundi, quand le commissaire de la LNH Gary Bettman et le directeur de l'Association des joueurs Donald Fehr seront présents afin d'assister aux cérémonies.

Sundin retiendra aussi l'attention. Il a été le meilleur pointeur des Maple Leafs lors de 12 de ses 13 saisons avec l'équipe et on lui a déjà rendu hommage au Air Canada Centre.

Dimanche, Sundin d'ailleurs a surpris les partisans des Leafs en admettant qu'il était un amateur du Canadien de Montréal lors de son enfance puisque Mats Naslund était son idole.