Huffpost Canada Quebec qc

Denis Coderre «envisage» se présenter à la mairie de Montréal

Publication: Mis à jour:
DENIS CODERRE
PC

MONTRÉAL - Après avoir laissé languir les 1300 invités venus célébrer son 15e anniversaire à titre de député libéral de la circonscription de Bourrassa dans le cadre d'un souper-spaghetti tenu vendredi soir, Denis Coderre a maintenu le statu quo et déclaré qu'il envisageait toujours de déposer sa candidature à la mairie de Montréal.

«J'envisage, je suis intéressé, comme je l'ai toujours dit, mais ce soir (vendredi) je célèbre mon 15e anniversaire et j'ai donc répété ce que j'ai dit à mon caucus et à ma communauté», a déclaré M. Coderre. «J'ai dit cet été que je pendrais une décision le 9 novembre. J'ai pris une décision, et je ne serai pas candidat à la chefferie (du Parti libéral du Canada).»

M. Coderre a rappelé qu'il est un homme de principes, et donc il ne peut pas se permettre d'entamer une course à la mairie de Montréal alors qu'il oeuvre toujours à titre de député du PLC.

«Je l'ai dit candidement, j'ai pris la peine de discuter avec mon chef et mon caucus — nous sommes 35 députés —, et quand on donne 30 ans de sa vie à un parti, alors je ne vois pas pourquoi je ne lui donnerais pas quelques mois de plus.

«De toute façon, il n'y a pas de tutelle, il n'y aura pas d'élections avant un an, alors on est capable d'attendre quelques mois. Et puis, vous avez vu la réaction de la foule ce soir; elle est claire, elle est sans équivoque. Mais je leur ai dit que j'ai le sens du devoir et des responsabilités, et quand il y aura de l'effervescence dans la course au leadership (du PLC) à compter du 14 novembre, j'y serai.»

Il a donc réitéré qu'il prendra une décision quant à son avenir politique après la nomination du nouveau chef du PLC. Le chef intérimaire du PLC, Bob Rae, a dit soutenir la décision de son poulain.

M. Coderre a par ailleurs confié qu'à titre de Montréalais il est «choqué» des révélations faites à la Commission Charbonneau et qu'il était «contre l'impunité».

«Les gens qui ont posé certains gestes devront payer en conséquence, mais je tiens à répéter qu'il ne faut pas mettre tous les politiciens dans le même panier», a-t-il poursuivi.

Il a aussi mis en doute la nécessité d'avoir des partis politiques municipaux, estimant qu'ils sont superflus.

«Il faut se poser la question: Est-ce qu'il est pertinent d'avoir des partis politiques? Est-ce qu'on peut plutôt parler d'équipe, c'est à dire se mettre une gang et partager nos expériences afin de remettre Montréal sur les rails?», s'est interrogé le principal intéressé. «Mais je ne suis pas naïf, je pense qu'il faut miser sur les Montréalais plutôt que sur une structure supplémentaire. On doit faire le débat.»

Il a par ailleurs refusé de commenter la démission du maire de Laval Gilles Vaillancourt ainsi que celle du no 2 du parti Union Montréal Michael Applebaum.

M. Coderre, qui est âgé de 49 ans, est député de Bourrassa depuis 1997. Il a été tour à tour en charge du Sport amateur, de l'Immigration et de la Francophonie au sein du gouvernement libéral de Jean Chrétien.

Parmi les autres invités de marque présents dans la salle vendredi soir se trouvaient quelques comédiens, dont Éric Salvail, et le député montréalais Justin Trudeau.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Coderre à la mairie de Montréal
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Denis Coderre choisit la mairie de Montréal

Coderre choisit la mairie de Montréal | Montréal | Radio-Canada.ca

Denis Coderre se prépare pour la mairie de Montréal… en avril ...

Le député de Bourassa étire la sauce

Retour sur la carrière de Denis Coderre, aspirant maire de Montréal

Ville de Montréal: Michael Applebaum démissionne du poste de ...

Mairie : Coderre va attendre, à moins que...

Coderre a reçu des dons d'origine douteuse

Coderre met la table pour la mairie

Tremblay a pris «la bonne décision», dit Denis Coderre

Denis Coderre croit que le maire Tremblay «a pris la bonne décision»