TÉHÉRAN, Iran - L'Iran a décidé d'interdire l'importation de voitures étrangères, d'ordinateurs portables, et d'autres biens dits de «luxe» dans la perspective d'économiser des milliards de dollars face à la crise de sa monnaie, a annoncé un quotidien officiel.

Dans son édition de jeudi, le journal Iran dresse une liste de 75 produits venant de l'étranger qui ne pourront plus être achetés, un éventail de biens allant des montres au café en passant par le papier hygiénique.

La mesure est entrée en vigueur mercredi, précise dans le quotidien Hamid Reza Safdel, chef de l'agence iranienne pour la promotion du commerce.

Cette interdiction ne concerne pas les composants nécessaires à la production de ces produits.

Téhéran a pris un éventail de mesures visant à amoindrir l'impact des sanctions pétrolières et bancaires imposées par certains pays occidentaux en représailles au programme nucléaire iranien.