NOUVELLES
06/11/2012 08:01 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Le taux de participation destiné pour être élevé à la présidentielle américaine

AP
Voters fill out affidavit ballots under a tent at a consolidated polling station for residents of the Rockaways on Election Day, Tuesday, Nov. 6, 2012, in the Queens borough of New York. (AP Photo/Jason DeCrow)

WASHINGTON - Le taux de participation à la présidentielle américaine semblait destiné à être élevé mardi soir, avec de longues attentes à certains bureaux de scrutin alors que les électeurs américains livraient leur verdict.

Plus de 131 millions d'Américains ont voté lors de la présidentielle de 2008, un record. Cette année, autant le président sortant Barack Obama que son rival républicain Mitt Romney comptaient sur leurs partisans pour se rendre aux urnes en grand nombre, particulièrement dans les États-pivots qui risquent de décider de l'issue finale.

M. Obama espérait un taux de participation élevé parmi les minorités, un groupe qui a été instrumental dans sa victoire de 2008, alors que M. Romney comptait sur les blancs de la classe ouvrière, un groupe qui penchait en faveur dans les sondages.

Le président semblait avoir conscience du fait que sa victoire ou sa défaite reposait sur le taux de participation. Durant les derniers jours de la campagne, sa campagne s'est tournée vers les électeurs convaincus pour s'assurer qu'ils iraient voter plutôt que d'essayer de convaincre les indécis.

Des échos de partout au pays indiquaient que les électeurs se rendaient aux urnes avec enthousiasme.

En Virginie, des responsables électoraux ont dit que le taux de participation pourrait atteindre ou dépasser celui de l'élection présidentielle de 2008. En Pennsylvanie, les responsables s'attendaient à ce que 70 pour cent des 8,5 millions d'électeurs de l'État se déplacent pour aller voter.

«Ça fait quatre ans que j'attends pour exprimer ce vote», a déclaré Robert Dan Perry, 64, ans, après avoir voté pour Romney à Zebulon en Caroline du Nord.

«J'ai confiance que nous avons les votes nécessaires pour gagner, mais tout dépendra si les gens se rendent aux urnes pour exprimer leur vote», a déclaré le président sortant, à Chicago, où il passera la soirée.

Tous les yeux étaient rivés vers les États du nord-est, où les dommages causés par Sandy ont fait craindre aux responsables que plusieurs citoyens ne se rendraient pas voter.

À leur soulagement, le taux de participation était élevé au New Jersey et à New York.

Les responsables au New Jersey ont donné trois jours de plus aux électeurs déplacés pour voter par courriel.

Mais ce ne sont pas tous les sinistrés qui voteront cette année. À Hoboken, au New Jersey, Anthony Morrone a dit qu'il avait toujours voté, sauf cette fois-ci.

«Non, pas le temps de voter, trop à faire», a dit l'homme de 76 ans alors qu'il évaluait les dommages à sa propriété polluée de réfrigérateurs endommagés, d'une carcasse de voiture et d'une montagne de débris.

Même avant l'ouverture des bureaux de vote mardi, plus de 32 millions de personnes avait voté par la poste ou en personne, dans 34 États et le District de Columbia. Dans plusieurs États, dont l'Iowa, le Maryland et le Montana, le vote par anticipation était en voie de dépasser largement celui de 2008.

INOLTRE SU HUFFPOST

Obama, le président des mèmes
U.S. Citizens Head To The Polls To Vote In Presidential Election
Obama vs. Romney
Le dernier débat entre Obama et Romney
Les meilleures citations du dernier débat entre Obama et Romney