POLITIQUE
06/11/2012 06:47 EST | Actualisé 06/01/2013 05:12 EST

Départ de Gérald Tremblay : le maire Labeaume ne croit pas à une injustice

PC

Régis Labeaume considère que la démission du maire de Montréal Gérald Tremblay n'est pas le résultat d'une injustice ou de l'acharnement des médias et de la population contre lui.

Tout en saluant le courage de la décision de Gérald Tremblay, le maire Labeaume croit qu'avec toutes les allégations entendues à son sujet devant la commission Charbonneau, la population est en droit de se poser des questions. « Je ne veux pas lui jeter la pierre, mais à un moment donné quand tout le monde le dit, c'est assez indéniable », a-t-il dit.

Le maire Labeaume a aussi tenu à souligner l'amour du maire Tremblay pour sa ville. « On ne pourra jamais remettre ça en question », a-t-il dit. « Je voudrais le saluer et lui souhaiter bonne chance pour la suite des choses. Lui dire qu'il garde le souvenir des meilleures choses vécues dans ce métier-là, parce que ce n'est pas un métier facile. »

Régis Labeaume admet qu'il n'a jamais eu « d'atomes crochus » avec le maire Tremblay, « mais tu ne peux pas haïr Gérald. » Le maire ajoute toutefois qu'il pouvait arriver de devenir impatient et de « vouloir le bousculer un peu. »

Le maire Labeaume croit que la métropole a maintenant besoin d'un changement radical de structure « sinon, Montréal ne s'est sortira jamais », a-t-il dit.

Quant à l'avenir du maire Gilles Vaillancourt à Laval, qui est lui aussi visé par des allégations de corruption, Régis Labeaume lui suggère de « prendre bonne note du comportement du maire Tremblay. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Démission de Gérald Tremblay
Gérald Tremblay