POLITIQUE
05/11/2012 08:02 EST | Actualisé 05/01/2013 05:12 EST

Démission du maire Tremblay : Richard Bergeron en appelle au sens des responsabilités

Radio-Canada.ca

Juste après l'annonce de la démission du maire Gérald Tremblay, le chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, a lancé un appel pour calmer le jeu. Selon lui, il ne s'agit pas de surenchérir dans le spectacle.

Pour M. Bergeron, la personne qui sera choisie pour assurer l'intérim à la mairie devra faire preuve d'humilité et assurer une transition tranquille vers les prochaines élections municipales.

M. Bergeron a appelé le futur remplaçant du maire Tremblay à commencer d'ores et déjà le « ménage ».

Le chef de Projet Montréal souhaite que les 62 élus agissent avec responsabilité dans l'exercice « délicat » de choisir le maire intérimaire.

M. Tremblay a « trop fait confiance », dit Louise Harel

La chef de Vision Montréal, Louise Harel, retient que l'ex-maire Tremblay a « trop fait confiance ». Plusieurs indices l'ont révélé, selon elle.

Mme Harel estime que des mesures exceptionnelles doivent être prises pour rétablir la confiance des Montréalais.

La chef de Vision Montréal a insisté sur la nécessité de nommer un commissaire à l'éthique avec des pouvoirs d'enquête. Elle a ajouté qu'il était également nécessaire d'accepter « en tant que société démocratique » la collaboration des corps policiers dans l'examen de l'octroi des contrats municipaux.

En ce qui concerne le bilan de M. Tremblay, la chef de Vision Montréal a déclaré : « L'histoire va partager l'ivraie puis le bon grain. »

Pour Mme Harel, il est nécessaire de trouver « des manières de lutter contre l'infiltration du crime organisé dans l'économie légale ».

Enfin, Louise Harel a annoncé que son parti ferait connaître ses propositions dès mardi matin.

Invité d'Anne-Marie Dussault sur RDI, Gilbert Rozon, président et fondateur du Festival Juste pour rire, s'est dit « triste » et a tenu à remercier Gérald Tremblay. « Cet homme a beaucoup plus fait de bien que d'erreurs dans sa vie », a ajouté Gilbert Rozon.

Satisfaction chez les partis d'opposition à Québec

À Québec, le gouvernement du Parti québécois n'était pas surpris de la décision de Gérald Tremblay, puisqu'il en a informé Jean-François Lisée, ministre responsable de Montréal, avant de l'annoncer publiquement. Le gouvernement Marois réagira officiellement à la nouvelle mardi.

Les partis d'opposition à l'Assemblée nationale ont tous réagi par communiqué à la démission de M. Tremblay.

Pour le Parti libéral du Québec, « M. Tremblay a pris une décision sage et importante aujourd'hui. C'est une décision que nous respectons », lit-on dans le communiqué.

Le communiqué du PLQ précise que les libéraux avaient demandé à M. Tremblay de « fournir rapidement des explications satisfaisantes aux Québécois quant aux allégations faites par les différents témoins lors des audiences de la commission [Charbonneau] ».

Le PLQ affirme savoir que M. Tremblay « se mettra à la disposition des autorités, si [celles-ci] en font la demande, pour aider à faire la lumière sur les allégations qui touchent l'administration de la Ville ».

La Coalition avenir Québec a réagi par un bref message transmis par un attaché de presse du parti. « M. Tremblay a pris la décision qui s'imposait », peut-on y lire.

Le député de Mercier, Amir Khadir, de Québec solidaire, a transmis une déclaration dans laquelle il a écrit : « Pour la première fois depuis très longtemps, M. Tremblay a posé un geste sensé et pris ses responsabilités. Si on veut faire le ménage dans l'administration publique, il faut mettre fin à l'impunité politique qui a trop duré. »

Le maire de Québec réagit

Commentant la démission de son homologue montréalais, le maire de Québec estime que « cela prend beaucoup de courage pour le faire » avant de saluer le geste de Gérald Tremblay. Régis Labeaume a par ailleurs lancé un message au maire Gilles Vaillancourt.

« Moi, je dis au maire Vaillancourt en son âme et conscience qu'il devrait prendre bonne note du comportement du maire Tremblay. »

INOLTRE SU HUFFPOST

Démission de Gérald Tremblay
Gérald Tremblay