NOUVELLES
04/11/2012 11:49 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Un Tibétain s'immole par le feu dans l'ouest de la Chine

AP
Tibetan exiles participate in a candlelit vigil in solidarity after reports of 52-year-old Tamdrin Dorjee's self-immolation in Tsoe Monastery in northwestern China's Gansu province, in Dharmsala, India, Saturday, Oct. 13, 2012. Dorjee, the grandfather of a revered Tibetan Buddhist figure died Saturday after setting himself on fire in protest of Chinese rule, the London-based rights group Free Tibet said. It said the man is the grandfather of the 7th Gungthang Rinpoche, believed by Tibetan Buddhists to be the reincarnation of an important religious figure. (AP Photo/ Ashwini Bhatia)

PEKIN, Chine - Un Tibétain est mort après s'être immolé par le feu dimanche pour protester contre l'occupation chinoise dans cette région de l'Himalaya, a déclaré le gouvernement tibétain en exil.

Le gouvernement en exil, basé à Dharamsala, en Inde, a déclaré que l'homme s'était immolé par le feu dimanche matin dans le monastère de Tongren dans la province de Qinghai dans l'ouest de la Chine.

Sur son site internet, une photo montrait un corps brûlé entouré par les moines.

D'après l'organisation Free Tibet, une ONG basée à Londres, une soixantaine de Tibétains se sont immolés par le feu depuis mars 2011 pour s'opposer à la présence chinoise, et nombre d'entre eux réclament le retour de leur chef spirituel en exil, le dalaï-lama. Le gouvernement chinois a confirmé certaines immolations, mais pas toutes.

La police offre par ailleurs une récompense de 50 000 yuans (7600 $) à tout informateur qui pourra fournir des renseignements sur les projets d'immolation de certains Tibétains.