Vous l’aurez deviné, Sophie Huriaux alias La Grande Sophie parcourt actuellement la province de Québec afin de dévoiler son sixième et plus récent album La place du fantôme.

Au bout du fil, l’auteure-compositrice-interprète semblait particulièrement enthousiaste à l’idée de faire un petit tour chez nous. « C’était important pour moi de prendre du temps, de bloquer du temps pour vous. Je voulais aussi aller dans différentes régions, aller à la rencontre des gens là d’où ils viennent. » L’album étant déjà disponible depuis l’hiver dernier, elle confie vivre une deuxième fébrilité relativement à sa musique. « Chaque fois que je reviens au Québec, c’est un peu comme une remise en question. Ma fébrilité n’est pas la même cette fois-ci puisque l’on a créé des concerts uniques, quelque chose de nouveau que vous serez les premiers à entendre. »

Le grand dévoilement

Cela aura pris six albums et cette fois, le public redécouvre La Grande Sophie plus authentique que jamais. Une réelle mise à nu ! « Par le passé, j’ai présenté différentes facettes de ma personnalité, mais on connaissait davantage mon côté joyeux. On connaissait moins mon côté mélancolique. » La pochette du disque se veut d’ailleurs bien sombre, s’alliant au contenu musical de l’artiste.

Une voix amenée bien différemment, des pièces dansantes, des pièces tristes, voici un disque qui se distingue en tout point. Et la thématique des écrits est tout aussi particulière : le temps qui passe, la peur de disparaître… Sophie avoue que ses compositions ont agi sur elle comme une thérapie, l’aidant à apprivoiser ses craintes personnelles. La Française de 43 ans a même inventé un personnage fictif pour mettre de l’avant ses idées. « Le personnage de Suzanne, c’est quelqu’un je n’ai aucune barrière, je peux tout lui dire. J’ai donc imaginé Suzanne comme étant très douce. Déjà, c’est une femme, mais Suzanne, c’est aussi un prénom très doux. Voilà, elle me permet seulement de mieux me confier. »

Un concert unique pour le Québec

La Grande Sophie présente actuellement son matériel dans différentes villes de la province. « Il s’agit d’un concert spécial, les chansons ont été adaptées sur scène pour trois musiciens », affirme-t-elle, ajoutant qu’elle souhaiterait possiblement conserver cette formule par la suite pour son retour en Europe. « À trois, nous allons vraiment à l’essence même de ma musique et nous tentons de faire de belles nuances de morceau en morceau pour présenter des balades, mais aussi des pièces plus rythmées. »

La Grande Sophie est en concert ce mercredi, 7 novembre à l’Astral de Montréal. Son album La place du fantôme est également disponible sur iTunes.

EN VIDÉO: