Ne pas trop en mettre : Il faut bien sûr féliciter les enfants lorsqu’ils font un bon coup, mais trop les complimenter est néfaste pour eux. Ça peut les empêcher de repousser leurs limites, de s’améliorer ou de faire plus d’efforts, ou encore leur donner la fausse impression qu’ils sont parfaits.

Les laisser prendre des risques : Même si ce n’est pas facile, il faut parfois que les parents choisissent de ne pas intervenir quand les enfants prennent certains risques, tant que ceux-ci ne sont pas vraiment dangereux. Les enfants doivent échouer de temps de temps; ça fait partie de la vie.

Les laisser faire des choix : Il est sain de laisser ses enfants faire des choix, adaptés selon leur âge. Ça leur donne un sens de la responsabilité et ça les fait se sentir grands.

Leur donner des tâches dans la maison : Encore une fois selon leur âge, leur donner de petites tâches à faire. Même juste de mettre la table ou de ramasser leurs vêtements leur permet de montrer leurs compétences et de réaliser que leur participation est importante.

Les encourager à continuer : Même s’ils éprouvent des difficultés, c’est en réussissant à terminer une activité ou à trouver une solution à un problème qu’ils obtiendront la plus grande satisfaction et la plus grande fierté envers eux-mêmes.

Loading Slideshow...
  • N'essayez pas de saboter l'amour de votre enfant pour votre ex en lui achetant son affection

    N'achetez pas des jouets pour tenter de diminuer l'amour de votre enfant pour son autre parent. Cela se retournerait contre vous.

  • N'excusez pas le comportement de votre enfant

    Ne trouvez pas plein d'excuses à votre enfant si son comportement pose problème. Il doit <em>aussi</em> apprendre à devenir responsable de ses actes.

  • Ne causez pas d'anxiété à propos de l'inconnu

    Évitez de créer de l'anxiété inutile chez votre enfant (et de diminuer sa confiance en lui) en ayant un discours positif à propos de ce qui est nouveau.

  • Ne gardez pas d'importants secrets concernant votre ex, surtout si votre enfant est impliqué

    Comme, par exemple, si votre ex-conjoint(e) a trouvé un(e) partenaire. Votre enfant pourrait se sentir mis à l'écart et vous en vouloir.

  • Communiquez avec votre ex pour le bien-être de votre enfant

    Évitez les conversations qui VOUS concernent pour privilégiez celles qui concernent votre enfant, et encouragez-le à exprimez ses sentiments.

  • Venez ensemble aux activités familiales et scolaires

    Sentez-vous concernés, ensemble, en trouvant un terrain d'entente.

  • Montrez-vous

    Montrez-vous impliqués dans les activités scolaires; votre enfant n'aura ainsi pas l'impression amère de ne pas être votre priorité.

  • Soyez constants concernant les règles s'appliquant aux devoirs

    Entendez-vous sur les règles de discipline et pour les devoirs. La performance scolaire de votre enfant en dépend.

  • Ne mentez pas à votre enfant concernant vos émotions

    Vous risqueriez d'envoyez des «messages mixtes».

  • Ne critiquez pas l'autre parent

    Si c'est le cas, l'enfant se sentira pris entre les deux et vous perdrez de votre crédibilité.

  • Réalisez que le divorce rend les choses quotidiennes plus difficiles pour votre enfant, à l'école

    Vivre dans deux maisons différentes peut rendre les choses compliquées.