NOUVELLES
01/11/2012 03:51 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Le maire de New York soutient Barack Obama parce qu'il se soucie du climat

AP
New York City Mayor Michael Bloomberg speaks to the Economic Club of Washington, Wednesday, Sept. 12, 2012, on the four year anniversary of the collapse of the financial industry, and the future of the economic recovery. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)

NEW YORK, États-Unis - Le maire de New York, Michael Bloomberg, a annoncé jeudi qu'il soutenait Barack Obama à l'élection présidentielle de mardi prochain, estimant que le président démocrate sortant apportera le leadership nécessaire pour lutter contre les changements climatiques, après la dévastation causée par le passage de la tempête Sandy.

L'appui du populaire maire indépendant de New York, qui en est à son troisième mandat, représente un encouragement majeur pour le président Obama, qui passe les derniers jours de la campagne à tenter de rallier le soutien des électeurs indécis, qui seront déterminants dans l'issue du scrutin.

Les deux candidats à la présidence espéraient obtenir l'appui de Michael Bloomberg, qui n'avait soutenu aucun candidat en 2008.

Alors que les New-Yorkais continuaient jeudi à nettoyer les dégâts causés par la tempête qui a dévasté une partie de la ville plus tôt cette semaine, le maire Bloomberg a déclaré que Sandy avait rendu les enjeux de l'élection encore plus clairs. Il a affirmé que le climat changeait et que le président Obama avait pris d'importantes décisions en ce sens.

«Nous avons besoin du leadership de la Maison-Blanche, et au cours des quatre dernières années, le président Barack Obama a adopté des mesures majeures pour réduire notre consommation de dioxyde de carbone», a écrit M. Bloomberg dans un éditorial, citant les standards d'efficacité énergétique pour les véhicules et un contrôle plus strict des émissions de mercure.

Michael Bloomberg, un ancien républicain milliardaire, a estimé que le candidat républicain Mitt Romney était un homme bon qui pourrait apporter une importante expérience des affaires à la Maison-Blanche. Mais il a estimé que M. Romney avait fait marche arrière dans plusieurs dossiers importants, dont l'immigration, l'assurance-maladie et l'avortement.

«Si Mitt Romney en version 1994 ou 2003 était candidat à la présidence, j'aurais voté pour lui, parce que comme beaucoup d'autres indépendants, j'ai trouvé les quatre dernières années décevantes», a écrit le maire de New York.

Le président Obama a ensuite diffusé un communiqué dans lequel il se félicite de l'appui de Michael Bloomberg et promet de soutenir New York dans les moments difficiles.

«Même si nous ne sommes pas d'accord sur tous les dossiers, le maire Bloomberg et moi sommes d'accord sur les questions les plus importantes de notre époque: que la clé d'une économie forte est d'investir dans l'éducation, que la réforme de l'immigration est essentielle à une société ouverte et dynamique, que le changement climatique est une menace pour l'avenir de nos enfants et que nous avons le devoir de faire quelque chose à ce sujet», a déclaré le président.

Lors de la campagne présidentielle de 2004, Michael Bloomberg avait appuyé la réélection de George W. Bush.

INOLTRE SU HUFFPOST

ハリケーン「サンディ」のつめあと