POLITIQUE
30/10/2012 06:34 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Contrôle des dépenses: Ottawa est en avance sur ses objectifs, selon des données des Comptes publics du Canada

Alamy

OTTAWA - Le gouvernement fédéral a de l'avance sur ses objectifs en matière de contrôle des dépenses, démontrent de nouvelles données.

Ces chiffres des Comptes publics du Canada montrent que les dépenses totales d'Ottawa au cours de l'année financière 2011-2012 ont été 9,9 milliards $ moins importantes que ce qui avait été prévu dans le budget de juin 2011.

Les dépenses pour les programmes gouvernementaux ont été inférieures de 8 milliards $ aux prédictions — le reste provient d'une baisse des frais d'intérêt pour assurer le service de la dette.

Le rapport mettait en évidence le fait que le déficit pour l'année financière s'établissait à 26,2 milliards $. Bien que ce montant est plus élevé que les dernières prédictions d'Ottawa à ce chapitre, il est néanmoins inférieur de 6 milliards $ à ce qui avait été estimé par le ministre des Finances Jim Flaherty lors du dépôt du budget en juin 2011. Ottawa avait publié l'ajustement de ses prédictions sur le déficit au début octobre.

Les précédents rapports sur la question, incluant ceux publiés dans la revue financière mensuelle du gouvernement, s'attardaient à la diminution du contrôle des dépenses, mais les données publiées mardi montrent réellement à quel point la chute a été importante.

Dans l'ensemble, les dépenses pour l'année financière 2011-2012 ont été supérieures de seulement 1 milliard $ par rapport à l'année précédente, soit une augmentation de 0,4 pour cent, bien en deçà du taux d'inflation.

Questionné au sujet de cet important revirement de situation, Jim Flaherty a fait valoir que ces données montraient que le gouvernement fait un bon boulot.

«Nous contrôlons les dépenses, c'est quelque chose sur quoi le gouvernement a le contrôle», a-t-il affirmé, notant qu'Ottawa ne peut malgré tout influencer les forces globales qui malmènent l'économie mondiale.

Le ministre Flaherty n'a pas voulu expliquer dans le détail comment Ottawa a réalisé ces économies, mais il a déclaré qu'une portion de ces épargnes ont été réalisées grâce au plan de relance économique mis de l'avant par le gouvernement conservateur pendant la récession.

Il a ajouté que ces chiffres ne veulent pas dire que le gouvernement se prépare à imposer d'autres compressions budgétaires dans le futur.

Au chapitre des revenus, le gouvernement a engrangé 3,9 milliards $ de moins que prévu lors du dépôt du budget, ce qui tend à démontrer que la croissance économique a été moins vigoureuse qu'anticipé.

Lundi, Jim Flaherty a affirmé qu'il s'attendait à ce que les revenus continuent à être moins élevés que prévu pour l'année financière en cours, mais il a spécifié que le plan de réduction du déficit demeurait le même pour le gouvernement.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les faits saillants du budget 2012