DIVERTISSEMENT
28/10/2012 10:39 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Gala de l'ADISQ: Coeur de pirate et Richard Desjardins grands gagnants

HuffPostQc

Coeur de pirate et Richard Desjardins ont chacun décroché deux Félix au Gala de l'ADISQ, dimanche soir, alors que Lisa LeBlanc est repartie avec la statuette de la Révélation de l'année.

Coeur de Pirate, alias Béatrice Martin, a été consacrée Interprète féminine de l'année et son album Blonde lui a valu un autre prix dans la catégorie Album de l'année Pop. Elle était en compétition avec Aux alentours, de Marie-Pierre Arthur, Numéro 4, de Marc Déry, Le vrai monde, de Kaïn, et Mixmania 2.

La jeune maman, qui a dédié ses prix à sa fille, a raconté après le spectacle qu'elle a failli ne pas produire son deuxième album. « J'ai été dans une impasse. J'avais eu un premier album qui avait très bien fonctionné. Donc de me retrouver dans cette phase où je dois perdurer, c'était un peu inquiétant. J'avais un peu peur, mais ça c'est bien passé, j'imagine », dit la lauréate.

Avec son album L'existoire, un titre qui renvoie à « un mélange d'histoire, d'expérience », Richard Desjardins a de son côté remporté le Félix du spectacle de l'année, dans la catégorie auteur-compositeur-interprète, en plus du Félix de l'Album de l'année dans la catégorie Adulte contemporain.

L'existoire, sorti en avril, s'est vendu jusqu'ici à 55 000 exemplaires. Avec cet album, Richard Desjardins sortait d'un mutisme musical de sept ans.

Et c'est sans surprise que la chanteuse folk-trash Lisa LeBlanc a été couronnée Révélation de l'année. Plusieurs observateurs s'attendaient à ce que la populaire Acadienne de 22 ans, interprète d'Aujourd'hui, ma vie c'est d'la marde, reçoive cette distinction.

Le Félix de la chanson populaire de l'année, un prix décerné par le public, a été remis à Marie-Mai pour Sans cri ni haine, une reprise de la chanson Call your Girlfriend.

Plus tôt dans la soirée, le deuxième album de Fred Pellerin, C'est un monde, a reçu le prix du meilleur album folk de l'année.

Contrairement au premier album du conteur, Silence, C'est un monde est presque entièrement composé de chansons originales du conteur, mais aussi de chansons de René Richard Cyr, de Mathieu Lippé et de Denis Massé.

Le Félix de l'auteur ou compositeur de l'année a quant à lui été décerné à Stéphane Lafleur, d'Avec pas d'casque, pour l'album Astronomie. L'auteur a notamment remercié Richard Desjardins et Fred Fortin. « On ne se connaît pas, mais vous avez été des allumeurs de feu, des tappeux de trails », a-t-il expliqué.

Avec pas d'casque s'est fait connaître avec des rimes comme « Y'a pas d'heure pour arriver en retard » ou « Le droit chemin est hors d'usage ».

Dans la catégorie Spectacle de l'année - Interprète, Douze hommes rapaillés (deuxième édition) l'a emporté.

Vincent Vallières n'a pas été en reste avec son Félix de l'Interprète masculin de 2012, alors que Mes Aïeux, qui a présenté à la fin de l'hiver son sixième album, À l'aube d'un printemps, a gagné un trophée en tant que groupe de l'année.

Le traditionnel hommage de l'ADISQ a été rendu cette année à la reine du country Renée Martel pour l'ensemble de sa carrière, qui s'étale sur une soixantaine d'années. Ses grands succès J'ai un amour qui ne veut pas mourir et Je m'en vais à Londres ont été interprétés pendant l'hommage.

INOLTRE SU HUFFPOST

ADISQ 2012: les gagnants
ADISQ 2012: le tapis rouge
Quelques finalistes au Gala de l'ADISQ 2012
ADISQ 2012: les réactions sur Twitter