PRÉVENTION - Un bal de décolletés. Parce qu'il vise à mobiliser les hommes pour qu'ils incitent les femmes à se faire dépister, ce spot publicitaire (visible ci-dessus) montre des seins tour à tour rebondissants, pétris, tétés ou malaxés. Seins à la plage, seins en train de faire un jogging, seins en pleine partie de billard ou encore en contre-plongée pendant l'amour, cette vidéo réalisée par une agence de publicité chilienne fait évidemment débat.

"Si tanto nos gustan, deberiamos cuidarlas. Incentiva a mujer a hacerser un examen de mamas." Traduction: si nous les aimons autant, prenons-en soin. Encouragez une femme à se faire examiner." There is no such thing as bad publicity, "toute publicité est bonne à prendre" disent les anglo-saxons, mais face à cette forme particulière de prévention, le web hésite entre admiration et révulsion.

Sur Buzzfeed, l'utilisateur Copyranter, un blogueur spécialisé sur la pub, s'emballe, "Ok, le spot cible les hommes. Super. Mais vous croyez vraiment que les types qui vont s'exciter devant cette vidéo seront moins nombreux que ceux qui demanderont vraiment à une femme d'aller se faire examiner?". Une autre utilisatrice, Kristi Coleman, elle aussi s'insurge: "Cette publicité qui focalise sur les seins me dérange pour plusieurs raisons, mais surtout parce qu'il s'agit de sauver des seins, et pas des vies".

Le site Adrants concède que s'il est difficile de ne pas sexualiser les seins, surtout en publicité, "quand on parle de cancer, le sexe est vraiment la dernière chose à laquelle on devrait penser."

D'autres commentateurs sont plus cléments, à l'image de l'Indonésien, Dandi Mauludianto: "Si cette publicité en fait réfléchir certains, ou leur permet de prendre conscience de cette situation, alors pourquoi pas", explique-t-il, alors qu'une autre commentatrice estime que les réalisateurs auraient pu faire l'effort de recourir aussi à des petits seins, et pas uniquement à "de grosses paires de loches". En guise de conclusion, un autre rappelle que "petits ou moches, tous les seins peuvent potentiellement développer un cancer".

En guise d'exemple de vrai bon spot de prévention de cancer du sein, Copyranter propose le clip britannique suivant:

Pourquoi nous avons choisi le mot "porno" : de nombreux commentateurs réagissent estimant que cette vidéo n'a rien de pornographique. C'est vrai, cette vidéo ne présente pas de contenu obscène et pornographique au sens premier du terme, et nous n'écrivons pas qu'elle est pornographique mais qu'elle s'en rapproche puisque sa finalité est double: exciter les hommes... pour les mobiliser sur la question du cancer du sein.

Faites-vous dépister

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. L'institut Curie estime qu'une femme sur neuf développera un cancer du sein. On dénombre environ 50.000 nouveaux cas chaque année en France, mais aussi 11.300 décès par an.

Il existe différentes formes de cancer du sein. Certaines sont héréditaires, d'autres pas. 5 à 10% des cancers du sein sont héréditaires. D'où la nécessité de se faire dépister. Aujourd'hui, seuls 15% des cancers du sein sont dépistés à un stade très précoce. 7% sont dépistés grâce à une mammographie. L'âge moyen de dépistage est de 61 ans. Il peut aussi toucher les hommes, bien que ce soit beaucoup plus rare.

Si un membre de votre famille a eu un cancer du sein, il est recommandé de se faire dépister avant l'âge de 40 ans.

Le spot d'une campagne télévisée française, avec Pauline Delpech, blogueuse au Huffington Post:

Loading Slideshow...
  • Le broccoli

    Les <a href="http://www.news-medical.net/news/20120419/1979/French.aspx">légumes crucifères sont connus pour améliorer la santé cellulaire</a>, le brocolli en particulier. C'est un anticancéreux très puissant grâce à sa contenance en <a href="http://www.news-medical.net/news/20110610/12810/French.aspx?page=2">sulforaphane qui aide le corps à lutter contre la propagation des tumeurs</a>.

  • L'ail

    Antiseptique, anti-inflammatoire, anticholestérol, antioxydant, antiallergique et même… aphrodisiaque. L’ail serait-il un remède miracle ? Il était utilisé comme antipoison dans la Rome antique. Depuis des études ont montré que l'ail réduisait significativement les risques du cancer du sein.

  • La grenade

    Les grenades sont réputées pour être un anti-cancereux de première classe, grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. On trouve dans ce fruit une quantité abondante d'acide ellagique, qui lutte contre les formations cancéreuses.

  • Les noix

    Des études ont montré que d'inclure la noix dans son régime alimentaire durant toutes sa vie, divisait de moitié le risque de cancer du sein chez la femme.

  • Le curcuma

    Le curcuma est une épice anti-cancéreuse. En effet, elle possède des substances qui ont la faculté de réduire la formation des cellules cancéreuses.

  • La graine de lin et son huile

    Les graines de lin sont dotées d'un fort potentiel préventif pour le cancer du sein grâce à leur contenance en phytoestrogènes qui sont des molécules d'origine végétale.

  • Les baies

    Les baies présentent des propriétés anti-inflammatoires et sont capables d'inhiber la prolifération cellulaire et d'induire l'apoptose (mort cellulaire programmée) des cellules cancéreuses sans effet négatif sur les cellules normales.

  • La tomate

    La tomate limite le risque de cancer grâce au lycopène qu'elle contient et qui lui donne d'ailleurs sa couleur rouge. Cuite, elle est encore plus efficace.


Lire aussi:
» PHOTOS. Cancer du sein: une étude génétique apporte de nouveaux indices
» Un soutien-gorge pour dépister le cancer du sein
» BLOG. Onze ans plus tard