DIVERTISSEMENT
26/10/2012 11:33 EDT | Actualisé 26/10/2012 11:35 EDT

Les mondes de Ralph de Disney avec les voix de Philippe Laprise et Benoît Brière

Sarah-Émilie Nault

Si la version québécoise du film de Disney «Les mondes de Ralph» («Wreck-it Ralph») est aussi hilarante qu’une simple entrevue avec les deux comédiens, les jeunes et les moins jeunes peuvent s’attendre à des heures de plaisir en leur compagnie. Il n’y a pas à dire, Philippe Laprise et Benoît Brière forment un duo aussi comique et coloré que les personnages animés qu’ils incarnent, le temps de ce succulent film pour enfants.

Pour sa première expérience de doublage, Philippe Laprise a voulu tout donner. «Je tenais à ce que ce soit à mon goût, mais aussi au goût de tous. J’ai cette capacité de prendre la critique et de toujours vouloir m’améliorer. En fait, ce que j’ai surtout voulu travailler, c’est ma confiance, car lorsque je me suis rendu à l’audition, je ne croyais vraiment pas décrocher le rôle», avoue l’humoriste et comédien. Perfectionniste, il n’est pas gêné de dire qu’il a mis une cinquantaine d’heures de travail sur ce film «alors que des comédiens professionnels du doublage auraient pu tout faire en une journée.»

Ce personnage qu’il incarne, c’est Ralph Lacasse, l’antihéros de cette histoire qui se déroule dans les coulisses de jeux vidéo. «C’est un "méchant" qui joue dans l’ombre du héros de son jeu vidéo, Félix Fix, explique Philippe Laprise. À un certain moment, il est tanné parce que ça fait 30 ans que personne ne lui parle, que personne ne l’aime, que personne ne lui fait de sourires. Il quitte alors son jeu - ce qui ne se fait pas ! - pour s’immiscer dans les autres jeux. Il met ainsi la vie des autres personnages en péril.»

Parmi ces personnages se trouve Sa Sucrerie, personnage aussi nerveux que théâtral interprété par Benoît Brière. «Il évolue dans un univers de course automobile où tout est en bonbons, explique le comédien, et où se trouve aussi un "bug" nommé Vanellope von Schweetz. Elle se liera d’ailleurs d’amitié avec Ralph parce que ces deux personnages ont un peu le même genre de quête, mais pour des raisons différentes.»

Cet univers, Benoît Brière le qualifie «d’hallucinant.» «Et, outre ce bel environnement, ce qu’il y a de formidable dans ce film, c’est cette quête personnelle de gens qui sont un peu dans l’ombre, même s’ils font un excellent travail».

Le thème de l’intimidation – cette fois contre les méchants de l’histoire – semble tomber à point.

«L’histoire est magnifique et apporte son lot de souvenirs à ceux qui, comme moi, ont connu les Pacmans et Donkey Kong, renchérit Benoît Brière. Tout cela est attrayant, mais en plus, l’histoire est belle, elle est touchante et drôle. C’est un film qui suscitera des discussions familiales, j’en suis certain.»

Tout en travaillant dans un cadre ultra rigoureux, Philippe Laprise et Benoît Brière affirment avoir eu amplement l’occasion de lâcher leur fou lors du doublage. «Si on nous filmait en action, en train de doubler, on nous enverrait directement à l’hospice», dit en riant Benoît Brière.

«Il y a des projets qu’on a envie de défendre plus de d’autres, expliquent les deux comédiens à l’unisson. Et cet univers tout à fait nouveau rempli d’action, de couleurs, de rires et de moments touchants en fait partie.»

Les mondes de Ralph sort en salle le 2 novembre 2012 en version Disney Digital 3D™.