Huffpost Canada Quebec qc

Gilles Vaillancourt se retire temporairement de ses fonctions de maire de Laval pour se reposer et réfléchir

Publication: Mis à jour:
GILLES VAILLANCOURT
PC

Lors d'un court point presse, le vice-président du comité exécutif de la ville de Laval a annoncé mercredi soir que le maire Gilles Vaillancourt allait prendre du recul pour se reposer et réfléchir.

M. Vaillancourt quitte ses fonctions pour une durée indéterminée.

Le vice-président du comité exécutif, Basile Angelopoulos, a déclaré que les médecins du maire Vaillancourt lui avaient conseillé de prendre du repos afin qu'il retrouve la « quiétude d'esprit nécessaire » à une réflexion. « Depuis quelques semaines, plusieurs événements ont créé une situation très pénible qui se reflète sur sa vie actuelle », a souligné M. Angelopoulos.

Cette anonnce survient alors que l'escouade Marteau a perquisitionné dans la matinée plusieurs établissements bancaires dans lesquels Gilles Vaillancourt détiendrait des coffres.

Selon Radio-Canada, les enquêteurs tenteraient de retrouver la trace de dizaines de millions de dollars qui auraient été détournés dans des paradis fiscaux.

La porte-parole de l'UPAC, Anne-Frédérick Laurence, a simplement déclaré que ces interventions s'inscrivent dans le cadre d'une enquête policière déjà en cours et à laquelle participent des policiers de la Sûreté du Québec membres de l'Escouade Marteau.

Démissionnera ou pas?

Avant le point presse, la journaliste du Devoir Kathleen Lévesque avait annoncé sur son compte Twitter que le maire de Laval allait démissionner. Ce que Basile Angelopoulos a démenti, indiquant que la démission de Gilles Vaillancourt n'avait pas été évoquée. Il a également nié que la Ville de Laval traversait une crise, avant de réaffirmer sa confiance envers M. Vaillancourt.

Après le début de nombreuses perquisitions dans certains bureaux de la Ville et à sa résidence le 4 octobre dernier, le maire avait déclaré le lendemain qu'il ne comptait pas démissionner.

«Ce matin, nous assistons à un déferlement d'affirmations, de rumeurs, de demandes. Pour mettre fin immédiatement à ce que l'on entend en ondes, je ne démissionnerai pas et je commenterai pas non plus les rumeurs et les divers commentaires. Je n'ai aucun motif de le faire», avait-il mentionné.

Quelques semaines de repos

Dans la matinée, le maire avait eu une longue rencontre avec le comité exécutif pour informer ses membres qu'il prenait quelques semaines de repos et de réflexion suite aux recommandations de son médecin.

Gilles Vaillancourt devrait être en mesure de livrer le fruit de sa réflexion prochainement, a précisé un communiqué émis dans les minutes qui ont suivi le bref point de presse.

M. Angelopoulos a également demandé aux médias « de respecter le plus possible le droit à la vie privée de Monsieur le maire » durant cette période. Il a indiqué que le comité exécutif assurerait entre-temps le bon fonctionnement de la Ville.

Maire de Laval depuis 1989, Gilles Vaillancourt est conseiller du district Laval-des-Rapides depuis 39 ans. Il a succédé au maire Claude U. Lefebvre, du Parti du Ralliement Officiel. Il a été président de l'Union des municipalités du Québec de 1995 à 1997. L'homme de 71 ans a été réélu maire en 1997, 2001, 2005 et en 2009 avec une majorité de près de 38 000 voix sur les 97 965 votes enregistrés.

Lors des dernières élections, du 1er novembre 2009, Gilles Vaillancourt a été réélu avec une majorité de 61,29 pour cent, devant Lydia Aboulian, candidate à la mairie pour le Mouvement lavallois.

Avec La Presse Canadienne