Les Denis Drolet : Vincent Léonard papa pour une troisième fois (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
DENIS DROLET
Les Denis Drolet le 22 octobre 2012. (Agence QMI) | Agence QMI

Les Denis Drolet ont animé l’Autre Gala de l’Adisq, lundi soir, mais ne seront pas dans la salle du Théâtre Saint-Denis pour la grande soirée menée par Louis-José Houde, ce dimanche. Dans le cas de Vincent Léonard (le Denis aux « palettes »), l’absence s’expliquera aisément : sa conjointe a donné naissance à leur troisième enfant durant le week-end précédant l’Autre Gala.

« Je n’ai à peu près pas vu mon nouveau bébé, encore, a expliqué l’humoriste. Alors, dimanche, je vais me garder une petite gêne et regarder le gala à la maison. »

Invité à donner quelques détails sur la venue au monde du poupon, Vincent n’a pu s’empêcher de blaguer, à la façon de son absurde personnage.

« C’est un hermaphrodite avec les cheveux blancs, et il pèse 75 livres, a-t-il badiné. Sans farces, c’est un garçon en pleine santé, en pleine forme. Moi, je voulais l’appeler Ulysse, mais finalement, c’est Rémi. Mes deux autres enfants s’appellent Juliette et Eliott. Si j’avais eu seulement deux enfants, ça aurait été Rémi et Juliette Huot! (rires) »

Les deux aînés de Vincent Léonard sont âgés de six et quatre ans. Pour l’heure, le fier papa ne compte pas s’offrir de congé de paternité, puisque son comparse et lui entament tout juste la tournée de leur nouveau spectacle, Comme du monde.

Heureux de leur Autre Gala

Par ailleurs, les Denis Drolet se sont montrés très satisfaits de leur performance quelques minutes après être sortis de scène, lundi soir. Éclaté à souhait, leur gala n’a souffert d’aucun temps morts, et c’est ce que désirait le duo.

« On est très, très heureux, a déclaré Vincent Léonard. On dans un état de bonheur et d’accomplissement. On est des gars qui se mettent beaucoup de pression sur les épaules, on est rigoureux et travaillants, et on a beaucoup de recul par rapport à notre univers. On sait que notre genre d’humour n’est pas toujours facile. Mais on a le sentiment du devoir accompli et on a fait ce qu’on avait le goût de faire. On se sent légers comme deux petites coquines! (rires) »

« C’est devenu un party rapidement, a renchéri Sébastien Dubé. La chimie a connecté. Les gens ne sont pas restés froids. »
Louis-José Houde animera pour sa part le Gala de l’Adisq ce dimanche, sur les ondes de Radio-Canada.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le tapis rouge de L'autre gala de l'ADISQ
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction