NOUVELLES

Alouettes 34 - Riders 28: Le festival Calvillo

20/10/2012 05:16 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST
Liam Richards

Anthony Calvillo a pris les choses en main contre les Roughriders de la Saskatchewan (8-8), samedi, à Regina, et les Alouettes (10-6) l'ont emporté 34 à 28.

Que ce soit avec son bras, ses jambes ou ses discours bien sentis sur les lignes de côté, le quart montréalais a trouvé le moyen de faire mal à ses adversaires.

Pour la première fois de sa carrière, Calvillo a marqué deux touchés par la course, en plus d'en ajouter un par la passe pour des gains totaux de 298 verges. Après une première moitié de rencontre en demi-teinte, les Oiseaux ont déployé leurs ailes pour prendre les commandes par 20 points, 34 à 14.

Le troisième quart a appartenu aux Montréalais. Adrian McPherson a d'abord complété une séquence de 37 verges par une courte course de deux verges. Calvillo y est ensuite allé de son premier de deux touchés au sol et les Alouettes menaient alors 28-14.

Mais, il n'est jamais facile d'affronter les Roughriders en Saskatchewan et les Alouettes l'ont expérimenté à leurs dépens.

Galvanisée par la foule, la troupe saskatchewanaise a comblé une partie de l'écart avec deux majeurs rapides au quatrième quart. Weston Dressler a capté un ballon sur une distance de neuf verges dans la zone des buts, Kory Sheets a enchaîné avec un touché au sol et les Riders étaient de retour dans la course.

Le quart Darian Durant a tout tenté sur la dernière séquence à l'attaque en multipliant les jeux aériens, mais la défense montréalaise, privée de Shea Emry, a tenu le coup.

Montréal a enregistré une 10e victoire cette saison et est déjà assuré du premier rang de l'association Est de la Ligue canadienne.

Des Riders tenaces

Les Roughriders se sont accrochés tout au long de la rencontre.

À 13-7 pour Montréal avec à peine deux minutes à faire en première demie, les Oiseaux croyaient bien retraiter au vestiaire avec une avance honorable. Ce n'était toutefois pas les intentions de Weston Dressler qui a retourné un botté de dégagement sur 66 verges pour inscrire le majeur et redonner l'avance aux Riders.

Visiblement en furie après la séquence, le secondeur des Alouettes Shea Emry a été expulsé de la rencontre pour rudesse, une lourde perte pour la défense montréalaise.

Les Riders ont bien amorcé la rencontre et se sont inscrits les premiers à la marque par l'entremise de Graeme Bell. Le receveur a capté la passe de son quart, Drew Willy, sur une verge pour le touché et les hôtes bondissaient en avant 7 à 0.

Lentement mais sûrement, les Alouettes ont pris leur élan. Après un placement de Sean Whyte, Jamel Richardson a fait oublier les absences de S.J. Green et Brandon London en captant une passe de 51 verges d'Anthony Calvillo. Le quart des Alouettes n'a pas perdu de temps pour profiter de ce long gain. Sur le jeu suivant, Calvillo, débordé sur sa droite, a repéré Bo Bowling sur 18 verges pour le touché.

Le quart des Alouettes a complété 16 de ses 28 tentatives de passes pour un total de 262 verges par la voie des airs. Darian Durant en a obtenu 219, avec un dossier de 24 passes réussies sur 40.

Les Alouettes rentrent maintenant à Montréal. Ils accueilleront les Eskimos d'Edmonton dans l'avant-dernier match de la saison le 28 octobre.

Hamilton au bord du gouffre

Les Tiger-Cats de Hamilton (5-11) ont raté une tentative de placement sur le dernier jeu du match et se sont inclinés 34-32 face aux Stampeders de Calgary (10-6).

Les Albertains se sont du même coup assurés la deuxième place au classement dans l'association Ouest.

Hamilton a tenté un placement de 30 verges pour la victoire dans des conditions enneigées au Stade McMahon, mais le ballon a échappé à Andy Fantuz et Luca Congi n'a jamais pu botter le ballon.

Les Tiger-Cats ne sont pas encore officiellement éliminés de la course aux éliminatoires, mais leurs chances sont minces avec deux matchs à jouer avant la fin de la saison.