NOUVELLES
20/10/2012 11:54 EDT | Actualisé 20/12/2012 05:12 EST

Grande manifestation à Londres contre l'austérité

AFP

LONDRES - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi à Londres contre la politique d'austérité du gouvernement conservateur de David Cameron dans le bruit mais sans incident.

Syndicats, associations et partis de gauche dénoncent la réduction des budgets alloués aux services publics. Londres tente de réduire sa dette, qui dépasse désormais les mille milliards de livres sterling (environ 1590 milliards $).

Quelques manifestants ont raillé le ministre des Finances George Osborne, surpris cette semaine dans la première classe d'un train avec un billet de seconde. «Pas de billet de première ici!», ont-il crié tandis que d'autres passaient devant Downing Street en poussant des huées.

Pour Brendan Barber, secrétaire général de la confédération syndicale TUC (Trades Union Congress), la manifestation de samedi porte un message simple: «L'austérité ne marche pas.» «Avec ce gouvernement, la vie de millions de personnes devient terriblement dure à cause des baisses de salaires, tandis que les riches bénéficient de réductions d'impôts», fustige-t-il.

Rien qu'en septembre, le Royaume-Uni a emprunté 13 milliards de livres (environ 20,7 milliards $). De l'avis général, le budget de l'État a besoin d'être rééquilibré. Mais les classes populaires et moyennes n'ont pas apprécié que le gouvernement réduise cette année l'impôt sur le revenu acquitté par les contribuables les plus aisés.

Le défilé doit rallier Hyde Park, où le dirigeant du parti travailliste Ed Miliband doit prendre la parole, avec d'autres personnalités, devant la foule. Selon le texte du discours qu'il doit prononcer, et qui a été distribué à la presse, il devrait dire que si certaines coupes budgétaires sont inévitables, le pays a en revanche besoin d'une «approche différente et plus juste».

Des manifestations se tenaient aussi à Belfast (Irlande du Nord) et à Glasgow (Écosse).