POLITIQUE

Geneviève Tardy, créatrice du site Liberaux.net, rejoint le cabinet du ministre Daniel Breton (PHOTOS)

19/10/2012 07:11 EDT | Actualisé 19/10/2012 10:23 EDT
PC

Geneviève Tardy, créatrice du controversé site Web Liberaux.net, a été nommée adjointe au directeur de cabinet et responsable du dossier Web 2.0 du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Daniel Breton.

La nouvelle a été confirmée vendredi soir par l’attachée-presse du ministre Breton, Danielle Rioux.

En plus de son travail d’adjointe au directeur, Mme Tardy aura le mandat de créer le site Web du ministre et de gérer son compte Facebook. Mme Rioux n’a pas pu confirmer si le ministre sera également présent sur Twitter. M. Breton possède un compte Twitter, mais celui-ci est inactif depuis le 4 septembre, jour de l’élection générale provinciale au Québec.

Geneviève Tardy, également connue sous le sobriquet Geneviève L’obstineuse sur les médias sociaux, a été au centre d’une petite controverse lors de la campagne électorale.

Pendant le conflit étudiant du printemps dernier, Mme Tardy a créé le site Web Liberaux.net qui affirme présenter «Plus de 100 aberrations, scandales, tromperies et mensonges» liés au gouvernement de Jean Charest.

On y retrouve des rubriques telles Le vol du siècle: Anticosti et Gaspésie et Dette du Québec: 33% depuis Charest.

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a affirmé qu’il s’agissait-là de «la plus vaste opération anonyme de salissage sur le Web». Mme Tardy affirmait pour sa part que son site n’était pas anonyme et que le PLQ connaissait son identité.

Jugeant que le site enfreignait la loi sur les dépenses électorale, le directeur général des élections du Québec avait d’ailleurs demandé la fermeture du site Web, avant de se raviser 24 heures plus tard.

Le PLQ a ensuite mis en ligne son propre site Web en réponse à celui de Mme Tardy, intitulé Pourlaverite.net. Le site Web reprenait point par point les 90 rubriques alors publiées sur le site de Mme Tardy en y apportant des «rectifications».

L’attachée-presse de Daniel Breton dit ne pas craindre la controverse en embauchant Mme Tardy au cabinet du ministre de l’Environnement. «Elle a un passé militant, tout comme notre ministre», souligne Danielle Rioux, en référence à l'implication environnementaliste de Daniel Breton, notamment à titre de directeur de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique. «Mme Tardy est quelqu’un de professionnel», ajoute-t-elle.

EN IMAGES:

INOLTRE SU HUFFPOST

Le conseil des ministres de Pauline Marois