NOUVELLES

Relations de travail tendues à Montréal-Trudeau

17/10/2012 12:58 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Les 600 employés qui effectuent le contrôle de préembarquement à l'aéroport Pierre-Elliott Trudeau à Montréal ont rejeté les dernières offres patronales.

Ils ont voté lundi soir, dans une proportion de 99,7 %, contre ces offres déposées le 5 octobre par leur employeur, Sécuritas.

Ces agents de contrôle et coordonnateurs au contrôle de sécurité sont membres de la section locale 1976 du Syndicat des Métallos. Leur convention collective arrive à échéance le 31 octobre.

Les points en litige touchent principalement aux conditions de travail, au salaire et à l'ancienneté. Des moyens de pression sont envisagés par le Syndicat des Métallos qui dit toutefois souhaiter une solution négociée.


PLUS: