NOUVELLES

Manque à gagner à la Ville de Québec : les conseillers indépendants sur la défensive

17/10/2012 04:04 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

Au lendemain des révélations de Radio-Canada au sujet du manque à gagner de plusieurs millions auquel est confrontée la Ville de Québec, les conseillers municipaux indépendants ont réagi, mercredi. Ils se défendent de ne pas avoir exigé de précisions au moment où le rapport financier de la Ville a été déposé lundi soir au conseil municipal.

Rappelons que la Ville de Québec sera peut-être obligée de piger dans son fonds de prévoyance pour boucler son budget 2012, car il manque 8 millions de dollars dans les coffres municipaux. Ce montant était de 17 millions il y a quelques mois.

La conseillère indépendante Anne Guérette se défend de ne pas avoir posé de questions lundi soir sur ce manque à gagner. « J'ai fait une sortie avec ma pelle rouge il y a quelques semaines justement pour inviter notre maire à la prudence côté dépenses. Je suis toujours en train de le ramener sur ce sujet. Alors, je pense que je fais mon travail », a-t-elle affirmé.

Selon Yvon Bussières, conseiller indépendant, il n'était pas utile de réagir puisque le rapport présenté lundi soir n'est qu'un rapport d'étape qui est donc par définition incomplet.

De son côté, le conseiller indépendant Jean Guilbault admet qu'il manque de ressources pour déchiffrer tous les documents qui sont discutés au conseil municipal. M. Guilbault affirme du même souffle qu'il ne peut pas être de toutes les batailles.

« On est tout seul puis on a beaucoup de dossiers à voir », plaide-t-il.

Les trois conseillers indépendants s'accordent pour dire que la Ville de Québec a besoin d'une opposition officielle et d'un budget pour lui permettre de faire plus de recherches

« On a un maire qui nous coûte cher puis on n'a pas fini de payer [...] C'est le temps qu'on aille une opposition officielle dans cette ville-là justement pour avoir quelqu'un de l'autre côté de la salle qui a un minimum de budget pour travailler », lance Mme Guérette.

PLUS: