POLITIQUE

Loto-Québec: Pierre Bibeau quitte temporairement la vice-présidence

17/10/2012 09:02 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST
Archive Presse canadienne

MONTRÉAL - La première ministre Pauline Marois a décidé d'intervenir à la suite des allégations de Lino Zambito devant la Commission Charbonneau visant le premier vice-président de Loto-Québec et ex-organisateur libéral, Pierre Bibeau.

«Plutôt que vous dire ce que je pense, je vais vous dire ce que j’ai fait», a indiqué Mme Marois alors qu'elle se trouvait en voyage officiel à Paris, mercredi.

«Je me suis enquise auprès du secrétaire général (Jean St-Gelais) de la façon dont nous devions traiter une telle situation», a-t-elle indiqué avant d’annoncer sa décision de «muter M. Bibeau à un poste à l’interne où il ne sera plus en position de responsabilité et d’autorité jusqu’à ce que cette question soit clarifiée».

Presque au même moment, la société d'État publiait un communiqué indiquant que la direction de Loto-Québec avait décidé de relever temporairement M. Bibeau de ses fonctions de premier vice-président responsable des affaires publiques et communications corporatives.

Le communiqué rappelle toutefois que M. Bibeau, «comme tout citoyen, bénéficie de la présomption d'innocence» et qu'il a «vivement dénoncé les allégations du témoin à son égard».

Le président et chef de la direction de la société d'État, Gérard Bibeau, et le conseil d'administration estiment malgré tout qu'il doit être réaffecté, «compte tenu que la nature des fonctions de M. Bibeau touche à l'image publique de la Société et les relations externes _ alors qu'il est le haut dirigeant responsable entre autres des communications corporatives et institutionnelles, des commandites, de l'engagement social de même que des relations de presse».

Lino Zambito, ancien dirigeant de l'entreprise de construction Infrabec, a affirmé lundi devant la Commission Charbonneau que Pierre Bibeau lui avait personnellement demandé de donner 30 000 $ pour une activité de financement de l'ancienne ministre Line Beauchamp, en avril 2009.

M. Zambito a dit avoir participé à cette activité de financement pour rencontrer Mme Beauchamp qui était alors ministre de l'Environnement et du Développement durable.

Plutôt qu'un billet à 1000 $ qui lui aurait permis de participer à l'événement en conformité avec la Loi sur le financement des partis politiques, M. Zambito assure qu'il a remis la somme de 30 000 $ en argent comptant à M. Bibeau dans les jours qui ont suivi, dans une enveloppe, et ce, dans les bureaux de Loto-Québec.

En plus de dénoncer et nier ces allégations, Pierre Bibeau a affirmé par voie de communiqué qu'un tort inestimable lui était causé ainsi qu'à tous ceux qui sont pointés du doigt, sans autre forme de procès.

Quoi qu'il en soit, Loto-Québec lui a confié un mandat de révision de l'ensemble de ses communications internes.

L'intérim à la première vice-présidence pour les affaires publiques et communications corporatives sera assuré par Marcel Croux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Construction: la (longue) marche vers une enquête
La commission Charbonneau en bref