NOUVELLES

La LNH encore trop gourmande, selon Fehr

17/10/2012 11:32 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST

Si l'on en juge par la teneur de la lettre adressée mercredi soir par Donald Fehr aux membres de l'Association des joueurs, la plus récente offre de la LNH n'a pas réponse à tout.

La lettre, dont TSN a obtenu copie, expose le point de vue du directeur de l'AJLNH et ce qui constitue, à ses yeux, les points faibles de la proposition des patrons.

En voici quelques extraits :

« Décrite simplement, sans être aussi draconienne que la précédente, la nouvelle proposition des propriétaires exige encore d'énormes réductions en terme de salaires et de droits contractuels. Avec une prévision de croissance annuelle de 5 %, cela équivaut à une perte salariale de plus de 1,6 milliard de dollars sur 6 ans. Qu'offrent-ils en échange? »

« Ils (les propriétaires) veulent revoir et clarifier la définition des revenus générés par le hockey (HRR). On ne sait pas ce qu'ils ont en tête, mais jusqu'à présent, toutes leurs idées à cet égard ont eu un effet réducteur sur les revenus liés au hockey et, donc, sur les salaires. »

« La part des joueurs étant réduite de 57 % à 50 % dès cette année, cela représente une baisse de 12,3 %. Basé sur les revenus de l'an dernier, cela représente une diminution en salaires d'environ 231 millions de dollars. »

« Il est également proposé qu'un joueur puisse en appeler des décisions disciplinaires auprès d'un arbitre neutre. Toutefois, il faudrait que l'erreur de jugement soit telle, que cela rendrait pratiquement impossible tout renversement de décision. »

« Compte tenu des énormes concessions faites au terme de la précédente négociation, des revenus records enregistrés au cours des sept dernières années (3,3 milliards de dollars l'an passé), rien ne justifie une réduction de la somme perçue par les joueurs. »

« Les joueurs sont disposés à voir leur part des revenus diminuer afin de permettre aux équipes en difficultés de résoudre leur problème. »

« Les droits contractuels acquis dans la dernière négociation doivent être préservés. »

« Le partage des revenus doit être amélioré pour que les équipes qui en bénéficient puissent être encouragées à accroître leurs propres revenus. »

Il semble clair, à la lumière de ces commentaires, que Fehr n'a pas l'intention de recommander cette offre telle quelle aux joueurs. Les deux parties ont tout de même prévu une nouvelle rencontre jeudi à Toronto. D'ici là, les joueurs pourraient décider de déposer une contre-proposition.

PLUS: