NOUVELLES

Bilan québécois moins lourd sur les plans d'eau

17/10/2012 05:13 EDT | Actualisé 17/12/2012 05:12 EST
Radio-Canada.ca

Le Québec a enregistré son meilleur bilan des cinq dernières années sur les plans d'eau de la province. Le Conseil québécois de nautisme (CQN) déplore 15 noyades cette année au cours d'activités de plaisance.

Le CQN a procédé à son bilan, mercredi, lors de la conclusion de sa 23e campagne de sensibilisation à la sécurité nautique.

Malgré ce bilan plutôt positif, le CQN souligne les dangers de l'immersion en eau froide - responsable de 75 % des noyades en 2012 - et l'importance du port de la veste de flottaison.

Seulement 13 % des victimes de noyade portait correctement un tel équipement cette année. Le port de la veste aurait pu contribuer à sauver la vie de plusieurs vies, selon le CQN.

Les statistiques démontrent que la grande majorité des victimes de noyade sont des hommes (87 %). Dans les 15 cas de noyades survenus en 2012, seulement 2 femmes ont perdu la vie et le corps d'un homme n'a jamais été retrouvé. La majorité des victimes sont âgées de 25 à 39 ans (53 %). Le deuxième groupe d'âge le plus touché est la catégorie formée des 60-74 ans (20 %). Deux groupes suivent à égalités : soit les 15-24 ans et les 40-54 ans (13 %).

La Mauricie est la région où sont survenues le plus de noyades (53 %), elle est suivie par les Laurentides, la Côte-Nord et la Gaspésie/les-Îles-de-la-Madeleine (13 %). La Montérégie, la région de la Capitale nationale et le Centre du Québec ont connu chacune un événement (7 %).

Bien que la consommation d'alcool ne soit pas établie comme une cause des décès, elle est présente dans 59 % des événements. Le tiers des noyades se sont produites en l'absence de consommation d'alcool.

Le bilan des noyades du CQN ne tient compte que des noyades au cours des activités de plaisance sur les cours d'eau québécois. Les noyades dans des piscines ne sont ainsi pas comptabilisées dans ce bilan.