DIVERTISSEMENT

Érik Canuel tourne le film «Lac Mystère», avec Maxim Gaudette, Laurence Leboeuf, Gildor Roy... (PHOTOS/VIDÉO)

15/10/2012 01:51 EDT | Actualisé 15/10/2012 02:41 EDT

Le rendez-vous est donné au club motel Black Jack, à proximité de la Rivière Beaudette, tout près de Vaudreuil-Soulanges… dans un bar de danseuses nues. C’est là, coincé entre la 20 et la rue Principale, que le réalisateur Érik Canuel (Bon Cop Bad Cop, Le Survenant) tourne son prochain film, Lac Mystère. Les serveuses en petites tenues, les affiches érotiques ou les néons fluo sur la piste de danse au centre du bar deviennent, pour l’occasion, le décor d’une scène de tournage très particulière.

Le personnage principal, prénommé Fred Moreau – interprété par le jeune acteur Maxim Gaudette (Incendie, Polytechnique) –, est venu rencontrer un certain Frank. L’ambiance est plutôt trash et l’endroit peuplé par une faune pas trop fréquentable. «Peu avant, un évadé de prison est entré dans le domicile de Fred et lui a ordonné d’aller à ce bar chercher une arme à feu et une liasse de billets», explique Érik Canuel.

La situation est d’ailleurs plutôt cocasse, parce que le malfrat qu’il doit rencontrer s’appelle Jack. «Le problème pour Fred, c’est qu’il existe plusieurs Jack, ce qui transforme les dialogues en un moment à la fois inquiétant et drôle», dit le réalisateur.

On voit donc Maxime Gaudette se faire empoigner sans ménagement par le barman (Gildor Roy). «Je sais à qui j’ai affaire, ce qui ne va pas empêcher de me faire malmener, mais je dois absolument savoir qui est ce Jack en question», déclare le comédien.

Une mission qui ne va pas empêcher Fred de tomber amoureux de la jeune Kate, alias Star, une des danseuses nues du bar: «Même si c’est une simple danseuse, elle réussit à garder une belle naïveté, raconte Laurence Leboeuf qui joue la danseuse nue, «sa rencontre va enfin lui donner une chance de passer à autre chose».

L’actrice avoue ne pas avoir été gênée de se déshabiller devant la caméra. Elle a pensé à l’Américaine Demi Moore dans sa prestation osée dans Striptease, d’Andrew Bergman. «Il faut surmonter le stress, et se lancer sans réfléchir, dit-elle.

Lac Mystère est une adaptation très libre du roman noir Mirror Lake de la romancière québécoise Andrée A. Michaud. «Je me suis assuré auprès du producteur Jacques Bonin et de la scénariste Diane Cailhier d’avoir la possibilité de réinventer, de rajouter des scènes humoristiques ou de pousser davantage dans la psychologie des personnages au besoin», affirme Canuel. Ainsi, le cinéaste joue avec les genres et passe de l’humour au drame sans entraves.

Le réalisateur voulait carte blanche, ayant tout de suite vu le potentiel d’un tel récit. «J’ai été séduit par le désir de Fred à vouloir changer d’identité », déclare-t-il. En effet, Maxim Gaudette interprète un homme qui décide de changer complètement de vie après avoir découvert que sa blonde le trompait avec son propre frère. «Il se réfugie au Lac Mystère croyant y trouver la paix. Sa quiétude va être de courte durée puisqu’il va se faire envahir par une pléiade de personnes aussi étranges les uns que les autres».

Pour une personne qui cherche l’anonymat, les environs du Lac Mystère sont très habités. On y retrouve un voisin énigmatique d’origine française (Laurent Lucas), un policier qui cherche le cadavre d’un disparu, quelques bandits qui traînent aux alentours. Selon le réalisateur, au-delà de son délicieux patronyme, le lac possède bel et bien des mystères qui expliqueraient sans doute ces nombreuses allées et venues. «Tous les personnages sont connectés entre eux. On découvre leurs liens au fur et à mesure durant le film, et ce jusqu’à la fin que je vous prédis étonnante», annonce-t-il.

D’un budget de 4,5 millions $, Lac Mystère entame cette semaine les derniers jours de tournage. La sortie du long-métrage est prévue pour août 2013.

Merci au magazine Zabmag.com.

INOLTRE SU HUFFPOST

«Lac Mystère»: le tournage