Ces cures « détox » qui font croire aux miracles... Une nutritionniste fait le point!

Publication: Mis à jour:
GREPAFRUIT
Alamy

Après la saison des terrasses, le temps de Fêtes ou à l'arrivée du printemps, nombreux sont ceux qui adoptent la cure de jeûne sous prétexte que cela les « détoxifiera » de tous leurs abus de l'année. Et ces jeûneurs, croient-ils toujours au père Noël?

Le corps gèrent constamment les déchets en circulation. Bien sûr, ceux qui abusent de gras, d'alcool et de sucres exigent un travail supplémentaire à l'organisme et à long terme, cela est certainement malsain. Mais, le fait de le priver toute la journée en ne lui donnant que de l'eau, du jus de fruits ou de la soupe au chou ne risque pas de venir à bout de tous les excès de l'année. Évidemment, si vous éliminiez ces excèsde votre alimentation d'un coup sec, vous vous sentirez mieux et aurez certainement moins de difficulté à digérer. Mais, pourquoi opter pour la pilule miracle pour apaiser vos maux, à défaut de prévenir au lieu de guérir?

Tout d'abord, il faut savoir que le cerveau ne carbure qu'au glucose. Pour l'alimenter, de 50% à 60% de l'énergie quotidienne provient des glucides (produits céréaliers, féculents, fruits...). Desquels, le corps puisera aussi le glucose pour effectuer ses activités métaboliques (digestion, respiration, élimination) et physiques (marcher, courir, tâches ménagères). Lorsque le corps est privé de glucides, comme avec les régimes très faibles en glucides, il leprend dans les réserves de glycogène (forme sous laquelle les glucides sont stockés dans le foie), ce qui engendre une perte d'eau et donc de poids. C'est pourquoi une perte de poids importante est souvent observée dès le début d'une cure ou d'un régime sévère.

(Lire la suite sous la galerie photos...)

Close
Dix vérités à propos des cures de détox à base de jus
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Après quoi, le corps puisera dans les muscles, puis le gras, pour y dénicher des sources suffisantes de glucose. L'objectif peut sembler atteint lorsque l'organisme s'attaque aux réserves de graisse, mais ce phénomène métabolique crée aussi des déchets, les corps cétoniques. Ce sont d'ailleurs ces substances qui sont responsables du sentiment de légèreté ressenti après un certain temps lors d'un jeûne ou d'une cure très restreinte en énergie. En trop grande quantité, l'acidité des corps cétoniques peut endommager les reins qui les éliminent et la mauvaise haleine, puisqu'en excès, ils s'éliminent aussi par les poumons et donc, la respiration. Rien de très sain pour le corps, ni pour les personnes qui nous entourent!

Puis, en privant le corps d'énergie pendant plusieurs jours, il se retrouve en état de survie. Une perte de poids importante dans un court laps de temps est aussi déstabilisante pour le corps qui est constamment à la recherche d'équilibre. Au moment où ladite cure est enfin terminée, les anciennes habitudes alimentaires reviennent, évidemment. Le corps ressent généralement le besoin de stocker l'énergie enfin ingérée en quantité raisonnable, au cas où une autre restriction sévère survenait. Voilà pourquoi la plupart des régimes sévères ou les cures ne règlent pas le problème à long terme et que la plupart des gens reprennent le poids perdu.

Bref, au lieu de « détoxifier » votre corps une fois par année à l'aide d'une miraculeuse cure, pourquoi ne pas agir à la source? Au quotidien, en optant pour une alimentation variée, de l'activité physique sur une base régulière et une consommation d'alcool modérée, vous accumulerez beaucoup moins de kilos et de maux. Nul besoin de faire le ménage du printemps après ça!

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Dix vérités à propos des cures de détox à base de jus
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction