NOUVELLES

TransCanada ne respecte pas certaines normes techniques, affirme l'ONÉ

12/10/2012 07:18 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

L'Office national de l'énergie (ONÉ) s'inquiète du fait que la société TransCanada, responsable de nombreux projets d'oléoducs, ne respecte pas plusieurs des normes techniques de l'organisme de réglementation, en plus de ses propres règles.

En mai, une personne alors employée par TransCanada a approché l'ONÉ, se disant inquiète quant au « non-respect de la réglementation » de l'entreprise, a indiqué l'Office dans une lettre publiée sur son site internet.

Dans cette missive adressée au vice-président de l'ingénierie et de la fiabilité des actifs de TransCanada, Dan King, l'ONÉ ne révèle pas quelles règles sont transgressées, ni de quel projet ou oléoduc il est question.

Selon l'ONÉ, les allégations en question, qui ne posent pas de risque immédiat aux citoyens ou à l'environnement, ont été confirmées par un audit interne entrepris par TransCanada. Des mesures visant à corriger ces problèmes ont été mises en place, ou le sont présentement, a précisé l'ONÉ.

L'Office mène néanmoins sa propre enquête pour découvrir si TransCanada viole toujours des normes techniques et cerner « toutes les mesures correctives qui pourraient être requises. »

L'ONÉ se penchera entre autres sur le respect des exigences entourant l'inspection des soudures et les examens non destructifs, la reconnaissance des mesures précises qui ont été mises en oeuvre en fonction des résultats de l'audit interne de TransCanada, le respect des exigences prévues au Règlement de 1999 sur les pipelines terrestres et le nouveau programme de formation des inspecteurs sur les marches à suivre pour l'examen non destructif.

TransCanada s'est retrouvée, au cours des dernières années, coincée dans la controverse entourant le projet d'oléoduc Keystone XL visant à transporter du pétrole brut des sables bitumineux albertains aux raffineries texanes.

Après une série de retards, le département d'État américain devrait prendre une décision quant à l'avenir de ce projet au début 2013.

L'action de TransCanada a cédé vendredi 17 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 44 $.


PLUS: