NOUVELLES

L'Union européenne renforce les sanctions contre Téhéran

12/10/2012 11:17 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

L'Union européenne resserre l'étau économique autour de l'Iran en lui imposant de nouvelles sanctions.

Les ambassadeurs de l'UE se sont entendus pour interdire les transactions financières avec l'Iran et les importations de gaz iranien. Ils ont également institué un embargo sur les exportations de métaux et de graphite en direction de la République islamique. La vente de technologies liées à la construction navale sera également prohibée.

Quelques exceptions humanitaires seront permises en ce qui a trait aux transactions financières. Ainsi, il sera possible de transiger avec l'Iran en prévision d'y envoyer des vivres ou des médicaments.

Ce nouveau train de mesures contre l'Iran devrait être entériné lundi par les ministres des Affaires étrangères de l'UE.

Depuis juin 2011, les sanctions économiques ont provoqué la dévaluation du rial, qui a perdu les deux tiers de sa valeur. En plus d'alimenter la colère populaire, cette crise de la monnaie iranienne alimente la grogne contre le président Mahmoud Ahmadinejad. Des manifestations ont d'ailleurs éclaté à Téhéran au cours des dernières semaines.

Le renforcement des sanctions économiques contre l'Iran survient au moment où la tension monte autour du programme nucléaire iranien. Devant les rumeurs grandissantes de frappes israéliennes contre des sites nucléaires iraniens, Téhéran a averti la communauté internationale qu'elle était prête à riposter à toute attaque ou invasion de son territoire.

PLUS: