NOUVELLES

Les commerçants exaspérés par les travaux sur l'avenue D'Estimauville

12/10/2012 10:41 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

Les travaux entrepris depuis la mi-juin sur l'avenue D'Estimauville à Québec compliquent la vie des automobilistes, mais aussi des commerçants. Ils se plaignent d'une baisse de leur chiffre d'affaires puisque l'accès à leurs magasins est devenu un véritable casse-tête.

Un énorme trou a été creusé sur l'avenue D'Estimauville à partir de l'autoroute Dufferin-Montmorency jusqu'au boulevard Sainte-Anne. Les réseaux d'aqueduc et d'égouts doivent être entièrement refaits pour pouvoir accueillir le nouvel Écoquartier.

Les automobilistes doivent donc effectuer de nombreux détours et faire preuve d'imagination pour se rendre à un commerce.

Aux Galeries de la Canardière, entre autres, la diminution de l'achalandage est importante depuis près de quatre mois. « On remarque une baisse d'environ 20 à 25 % à cause de la circulation difficile. C'est dur, ça affecte beaucoup les commerces. On voit beaucoup moins de monde. Il y a un effet, c'est certain », explique le président de l'Association des commerçants, Gérard Thivierge.

Le propriétaire de la Bijouterie Suisse aux Galeries de la Canardière, Christian Bernard, constate la même chose. « Les gens se plaignent et au niveau des ventes, il y a des diminutions. Les bouchons sont partout, que ce soit par Dufferin ou de la Capitale, ça cause des problèmes d'engorgement un peu partout et les gens sont tannés. »

C'est aussi la même chose de l'autre côté de l'avenue D'Estimauville, en face du centre commercial. Le gérant du magasin Instant Comptant, Guillaume Gilbert, parle d'une baisse d'achalandage de 40 % depuis le début des travaux.

Des ventes à rabais

Pour réussir à fonctionner malgré tout, les commerçants ont développé toutes sortes de stratégie. Ils organisent des ventes, des journées sans taxes, font de la publicité sur Internet et dans les réseaux sociaux.

L'arrivée de l'hiver est aussi perçue comme un soulagement. Les travaux devraient cesser vers la fin novembre avant de reprendre au printemps.

La Ville de Québec se dit bien au fait de la situation, mais il n'existe pas de solution miracle aux problèmes des commerçants. Le porte-parole Jacques Perron précise que d'ici deux semaines une partie du trou creusé sur l'avenue d'Estimauville, près des Galeries de la Canardière sera refermée.

La fin des travaux est prévue pour le printemps 2013.

PLUS: