POLITIQUE

Fermeture de Gentilly-2: fonds de 200 millions $ pour les régions touchées

12/10/2012 09:57 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST
PC

BÉCANCOUR, Qc - Le gouvernement Marois a confirmé vendredi la création d'un fonds de diversification économique de 200 millions $ sur cinq ans pour les régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

L'annonce a été faite à Bécancour par la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb.

Le nouveau gouvernement péquiste s'était engagé à soutenir l'économie de ces régions dans la transition qui suivra le déclassement de la centrale nucléaire de Gentilly-2.

La ministre Zakaïb a précisé que ce plan de diversification économique comprenait trois étapes: rassembler des experts du milieu via une table régionale, identifier les créneaux porteurs et susciter des projets d'investissement.

Selon Mme Zakaïb, la mise en place du fonds de diversification devrait générer des investissements privés d'un milliard $ d'ici cinq ans. En considérant l'effet levier du fonds, les investissements liés au déclassement de la centrale et ceux associés aux programmes de soutien aux entreprises, les investissements globaux devraient atteindre 3,5 milliards $, ajoute la ministre. Elle estime que les retombées économiques seront de l'ordre de 460 millions $ par année, et qu'elle permettront de soutenir plus de 2600 emplois directs et indirects.

La table de diversification économique, qui relèvera directement de la ministre, sera co-présidée par le président d'Innovation et développement économique Trois-Rivières, Réjean Hardy, et le président du Centre local de développement de Bécancour, Jean-Guy Paré.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les promesses du PQ