NOUVELLES

Jeux de Londres : peu de retombées pour l'économie britannique

11/10/2012 01:00 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Les Jeux olympiques de Londres n'ont pas eu l'effet revigorant escompté cet été sur l'économie de la Grande-Bretagne.

En plus d'avoir vu le nombre de visiteurs provenant de l'extérieur de l'île baisser de 7 % de juin à août comparé à l'an dernier, les dépenses de ces visiteurs n'auraient pas été tellement différentes de celles de 2011, à 9,7 milliards de dollars américains, selon le Bureau national des statistiques.

Les ventes au détail ont été particulièrement décevantes pour les commerçants, en baisse de 0,4 % en août comparé à 2011. Ceux-ci en viennent donc à la conclusion que les consommateurs ont préféré la vision des athlètes que celle des étalages.

« Certains marchands nous ont dit que les ventes en ligne étaient particulièrement minces en soirée. Si les gens ne regardaient pas la télévision, ils regardaient le sport sur leur ordinateur ou leur téléphone intelligent plutôt que de magasiner », suppose le directeur général du consortium des distributeurs britanniques, Stephen Robertson.

Selon le consortium, il s'agit du pire bilan des ventes au détail en neuf mois. L'organisation dit avoir observé un effet modéré des Jeux sur les ventes de boissons et de nourriture, alors que les Britanniques ont profité des compétitions pour se rassembler et célébrer avec leurs proches. Par contre, les ventes au détail ont chuté dans la plupart des autres catégories de produits. Les ventes de vêtements pour femmes, d'ameublement et de produits pour la maison ont connu la plus forte baisse.

Les statistiques sur le tourisme ne sont guère mieux. On rapporte une baisse de 15 % d'achalandage aux sites touristiques londoniens les plus populaires entre mai et août par rapport à l'an dernier.

Le secteur hôtelier n'a pas connu beaucoup plus de succès. Les plus importantes chaînes hôtelières rapportent peu de bénéfices lors de la période des Jeux olympiques. La peur de se trouver au milieu d'une foule importante et de problèmes de transport est l'hypothèse évoquée pour expliquer le peu d'intérêt témoigné par les touristes.

Toutefois, les marchands vendant des articles reliés aux Jeux auraient réussi à tirer leur épingle du jeu, ainsi que les marchands de marques haut de gamme.

Adidas, deuxième fabricant d'articles de sport mondial après Nike, affirme qu'il a vu les ventes de marchandise olympique tripler cette année par rapport aux ventes lors des Jeux de 2008, qui avaient lieu à Pékin, en Chine. Cette hausse aurait d'ailleurs permis aux ventes au détail britanniques du premier semestre d'augmenter de 24 %.

Les Jeux olympiques de Londres ont eu lieu du 27 juillet au 12 août, alors que les Jeux paralympiques ont pris place le 29 août.

Les retombées des Jeux, qui ont coûté 15 milliards de dollars, devaient être de l'ordre de 20 milliards de dollars sur une période de trois à quatre ans, mais les analystes estiment que cet objectif ne sera pas atteint.

PLUS: