VIDEO

<i>Argo</i> : les relations canado-américaines à l'avant-plan

11/10/2012 12:46 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST

L'acteur et réalisateur Ben Affleck a fait l'éloge mercredi du héros canadien Ken Taylor et des relations entre le Canada et les États-Unis au moment où il faisait la promotion, dans la capitale américaine, de son nouveau film, Argo, qui porte sur la crise iranienne des otages en 1979.

Sur le tapis rouge avant la première, M. Affleck a notamment parlé du courage dont avait fait preuve l'ancien ambassadeur du Canada en Iran lorsque des militants iraniens avaient attaqué l'ambassade des États-Unis et pris des dizaines d'Américains en otages.

M. Taylor avait été propulsé au rang de héros international après avoir offert l'asile à six Américains pendant trois mois, les dissimulant dans diverses maisons secrètes avant d'obtenir d'Ottawa de faux passeports canadiens pour eux.

La bande-annonce du film.

Argo lève le voile sur des détails peu connus de l'évasion de ces six Américains. Cette histoire, déclassifiée en 1997, révèle le plan risqué élaboré par Tony Mendez, un expert de la CIA, pour les faire sortir d'Iran.

M. Mendez, incarné par Ben Affleck dans le long-métrage, retient les services d'un producteur d'Hollywood pour mettre au point un scénario complexe dans lequel les six Américains deviennent six membres d'une équipe de tournage canadienne venue faire du repérage en Iran pour un faux film de science-fiction intitulé Argo.

À l'origine, l'épilogue du long métrage de M. Affleck laissait entendre que la gloire que Ken Taylor avait connue en raison de son rôle dans l'affaire n'était pas méritée quand on connaissait l'opération mise en place par la CIA.

Après que des amis de M. Taylor eurent vu Argo au Festival de Toronto en septembre et alerté l'ex-diplomate de la situation, Ben Affleck a rapidement pris contact avec lui. L'épilogue a finalement été changé pour dire que la CIA avait « complété les efforts de l'ambassade canadienne ».

« Nous devions choisir un point de vue et c'est l'aspect que nous n'avions pas vu », a admis l'acteur mercredi.

« C'était très important pour moi que, même en adoptant cette perspective, les gens comprennent à quel point nous étions reconnaissants envers le Canada et que le message sur la coopération internationale passe. »

Argo prend l'affiche vendredi au Québec.

The Associated Press

PLUS:video