NOUVELLES

L'archevêque Desmond Tutu fait campagne contre le mariage des enfants

11/10/2012 05:01 EDT | Actualisé 11/12/2012 05:12 EST
AP
FOR STORY GLOBAL PHOTO PROJECT - FILE - In this Feb. 8, 2010 file photo, South African Archbishop Desmond Tutu addresses youths at the One Young World, World Summit at Old Billingsgate in London. Many thousands of people from all around the world will attempt to capture a day in the life of the planet on upcoming May 15, as everybody with a digital camera is being asked to take a photo during that day and upload it to document that day on Earth. The results of the Photo Project will be published on the Internet, in a book and become part of an international touring exhibition.(AP Photo/Sang Tan, File)

Le célèbre archevêque sud-africain Desmond Tutu, lauréat du prix Nobel de la paix, a déclaré jeudi qu'il était tout aussi engagé à abolir le mariage des enfants à travers le monde qu'il l'a été dans la lutte contre l'apartheid en Afrique du Sud.

Mgr Tutu a fait cette déclaration dans le cadre du lancement d'une campagne des Nations unies visant à abolir le mariage des enfants dans le monde d'ici 2030, dans une tentative de libérer les jeunes filles de la pauvreté, de l'ignorance et de l'oppression qu'elles vivent dans le mariage.

Le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP) estime qu'environ 37 000 filles de moins de 18 ans sont mariées chaque jour dans le monde. Si la tendance n'est pas freinée, 14,2 millions de jeunes filles seront mariées chaque année d'ici 2020, et 15,1 millions d'ici 2030.

«Je m'engage à travailler pour l'abolition du mariage des enfants. Cet engagement est mon rêve, et je veux que mon engagement soit égal à celui que j'avais pour combattre l'apartheid», a déclaré Desmond Tutu, qui fait partie du groupe des «Sages» qui conseillent l'ONU et les gouvernements sur les problèmes sociaux.

Le FNUAP souligne que le problème est principalement concentré en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, où de petites filles de cinq ou six ans sont parfois mariées, mais son étude se concentre sur les pays en développement et ne comprend pas de statistiques sur la Chine, la Russie, l'Europe de l'Ouest, le Canada ou les États-Unis.

Le directeur du FNUAP, le docteur Babatunde Osotimehin, a appelé tous les pays du monde à interdire le mariage avant l'âge de 18 ans.

La campagne a été lancée dans le cadre de la première Journée internationale des filles de l'ONU.