NOUVELLES

Harper annonce des fonds pour la formation professionnelle au Sénégal

10/10/2012 11:28 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

À la veille du 14e Sommet de la Francophonie en République démocratique du Congo, le premier ministre Stephen Harper a fait un saut au Sénégal pour rencontrer le nouveau président élu et annoncer une série d'investissements au pays.

L'idée est d'entretenir des liens plus étroits avec le pays, considéré par Ottawa comme un « pilier » de démocratie, dans un coin du monde marqué par l'instabilité.

Stephen Harper a notamment participé jeudi à une séance d'information à la Maison des Nations unies, où il a annoncé une aide ponctuelle de 20 millions de dollars en trois ans, à même des fonds pré-existants, destinée à la région du Sahel aux prises avec d'importants problèmes de famine.

L'Agence canadienne de développement international (ACDI) investit annuellement autour de 70 millions $ au Sénégal, qui fait partie des cinq pays africains ciblés par le Canada.

Plus tôt en matinée jeudi, Stephen Harper a visité le Centre d'entreprenariat et de développement technique de Dakar, où le Canada injectera 5 millions $ en 5 ans pour les écoles de formation professionnelle. Le programme, financé à travers l'ACDI, est destiné à former une main-d'oeuvre prête à l'emploi dès qu'elle quitte les bancs d'école.

Flanqué de son ministre du Développement international Julian Fantino et de sa députée Shelly Glover, il a été accueilli par les élèves de l'école de géomatique, que finance le Canada depuis 2006, qui lui ont fait un petit exposé sur l'importance de cette discipline dans la gestion des ressources.

Avant de quitter le Sénégal vendredi, M. Harper rencontrera le président Macky Sall, deux fois plutôt qu'une.

Il s'agit de la troisième visite de Stephen Harper en Afrique depuis qu'il est premier ministre. Par le passé, des critiques s'étaient élevées pour dénoncer le peu d'implication du gouvernement Harper dans ce continent.

PLUS: