NOUVELLES

Brad Wall défend l'entente de SaskTel

10/10/2012 07:49 EDT | Actualisé 10/12/2012 05:12 EST

Le premier ministre Brad Wall défend l'entente signée le mois dernier entre SaskTel et l'entreprise cellulaire chinoise Huawei, malgré le doute exprimé envers cette dernière par un comité du Congrès américain et la méfiance du gouvernement canadien.

Brad Wall justifie le choix de SaskTel de faire affaire avec Huawei pour améliorer son réseau cellulaire rural en rappelant que l'entreprise a une bonne feuille de route dans 140 pays.

Le Saskatchewanais affirme par ailleurs que les équipements fournis à Huawei ne lui donneront pas accès aux informations privées des clients de SaskTel.

Risques d'espionnage

Dans un rapport publié lundi, les membres de la commission du renseignement de la Chambre des représentants soutiennent que la technologie de Huawei pourrait être utilisée à des fins d'espionnage chinois.

Le gouvernement canadien dit de son côté qu'il invoquera une « exception de sécurité nationale » pour protéger son nouveau réseau de communications gouvernementales.

Huawei Technologies est aussi impliquée dans les réseaux à haut débit de Bell Canada, Telus et Wind Mobile.

PLUS: