NOUVELLES

Stevenson à une victoire de Froch

09/10/2012 07:46 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

« Je suis un loup qui est vraiment affamé. Donovan George n'est pas chanceux. C'est lui qui va passer toute ma rage. »

Adonis Stevenson (18-1-0, 15 K.-O.) a hâte de se mettre à table. Son combat éliminatoire de vendredi, à Montréal, contre George (23-2-1, 20 K.-O.) pourrait lui ouvrir bien des portes...

La récompense est énorme : le vainqueur deviendra aspirant obligatoire au champion IBF des super-moyens, Carl Froch.

Mais un faux pas pourrait nuire à la carrière de Stevenson.

« Une défaite pour lui, étant donné qu'il est gaucher, qu'il est un dur cogneur, ça voudrait dire un recul important qui, à toutes fins pratiques, l'éliminerait d'une éventuelle participation en combat de championnat du monde », estime le promoteur Yvon Michel.

Condamné à gagner, mais aussi à produire un résultat spectaculaire, ajoute Michel. Son groupe discute présentement avec le clan d'Andre Ward pour un combat sur la chaîne américaine HBO. Le succès de Stevenson influencera la décision.

GYM compte aussi sur Stevenson pour redorer son blason, car la dernière année a été laborieuse pour ses têtes d'affiche. Jean Pascal a été incommodé par une blessure à une main et a été tenu à l'écart du ring depuis près d'un an et demi. Et David Lemieux a perdu deux combats.

« On ne peut pas manquer notre coup. On ne peut pas rater notre coup, étant donné qu'Adonis Stevenson est à une victoire d'un combat de championnat du monde. On mise énormément sur lui », assure Bernard Barré, vice-président de GYM.

Pour Emanuel

Stevenson a une autre source d'inspiration : son légendaire entraîneur, Emanuel Steward, récemment opéré à l'estomac. « Superman » assure que l'absence de son mentor n'a pas nui à sa préparation.

« Ça me donne plus de motivation. Ce combat-là, justement, je le dédie à Emanuel. »

Stevenson regorge de confiance. À 35 ans, il est un puissant cogneur. Son adversaire sait qu'il devra protéger son visage.

« Théoriquement, je devrais essayer de ne pas me faire frapper au visage! », a lancé George à la blague.

« Ses cinq dernières victoires ont été spectaculaires, croit Barré. Il a complètement sorti ses adversaires de ses bottines. Adonis Stevenson a le potentiel de marquer l'histoire de la boxe canadienne. »

D'après un reportage de Justine Boutet

PLUS: