NOUVELLES

Les médecins de Montréal soignent aussi la banlieue

09/10/2012 07:13 EDT | Actualisé 09/12/2012 05:12 EST

L'île de Montréal est particulièrement affectée par le manque de médecins de famille. En effet, les plans d'effectifs régionaux, qui lui attribuent 61 nouveaux médecins de famille en 2013, tiennent compte de la population qui vit sur l'île, mais pas de l'ensemble de ceux qui y consultent un médecin. Or, 200 000 banlieusards viennent consulter un médecin à Montréal.

Selon le chef du Département de médecine générale de l'Agence de santé et de services sociaux de Montréal, le Dr Mark Roper, 50 % de ceux qui consultent un médecin dans le centre-ville proviennent de la banlieue.

« Quand vous quittez votre maison à 6 h le matin et que vous retournez à 7 h le soir, où consommez-vous votre service de médecin? C'est à Montréal », souligne le Dr Roper, qui réclame depuis longtemps plus de médecins pour Montréal.

En 2013, la couronne de Montréal obtiendra 68 nouveaux médecins de famille. Selon le nouveau ministre de la Santé, le Dr Réjean Hébert, cela contribuera à atténuer le problème.

« Le phénomène de prendre des médecins dans la région de Montréal existe parce qu'il y a des problèmes de pénuries importantes dans la couronne [...] Notre objectif c'est de faire en sorte que les citoyens puissent avoir un médecin de famille à proximité de leur résidence », affirme le ministre.

Selon la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, il faudrait 200 médecins supplémentaires à Montréal pour répondre à la demande des banlieusards.

Entre-temps, ceux qui n'ont pas de médecin de famille doivent se tourner vers les cliniques sans rendez-vous, le privé ou les urgences.

D'après des reportages de Francine Plourde et de Denis-Martin Chabot

PLUS: